Synthèse estivale 2011 : un été très nuageux

CloudRéseaux

L’été n’a pas calmé les ardeurs pour le cloud. Bien au contraire : géants du logiciel, cabinet d’études et monde libre se sont déchaînés, et même Apple ou HTC…

On pourrait se réjouir de l’adoption des technologies cloud par les entreprises. Toutefois, la précipitation, après l’attentisme, s’avère rarement bonne conseillère… En attendant, tous les acteurs du marché jouent le cloud, à guichet fermé.

Le cloud entre enfin dans les DSI, mais attention…
72 % des grandes entreprises françaises seraient prêtes pour le cloud, selon le cabinet d’études IDC. Elles perçoivent surtout tous les bénéfices à transformer la DSI en fournisseur de services IT. Bref, essentiellement via l’adoption de cloud dit « privé » (ou datacenter automatisé). Une automatisation de l’informatique et du provisionnement des ressources qui marque une évolution dans le bon sens.

L’équipe Sécurité IT du Gartner épingle les risques du ‘cloud’ public et recommande le SaaS : le cloud public (pléonasme) serait-il un terrain miné ? Prédiction étonnante : le même Gartner explique que le ‘cloud’ décroche dans son classement de maturité des technologies.

Le monde libre surfe sur le nuage
L’Open Cloud Initiative, pour un cloud computing libre, souhaite proposer un cadre juridique pour une offre de cloud ouverte. De son côté, le pionnier américain Joyent lance son OS cloud open source SmartOS intégrant Illumos et KVM, tandis que Mandriva rejoint le consortium CompatibleOne pour mettre au point une offre de cloud computing interopérable.

Le constructeur Dell ouvre son cloud, reposant sur la pile cloud open source OpenStack. Canonical fête le million d’utilisateurs de son cloud Ubuntu One, et eXo Cloud IDE joue à PaaS partout en rendant son environnement de développement en ligne compatible avec PHP et Ruby (en plus de Java) et avec les plates-formes PaaS Heroku, OpenShift et RUN@cloud.

Les géants du logiciel apprécient aussi la nébuleuse
Lors de la WPC (Worldwide Partner Conference), son événement annuel à Los Angeles, Microsoft félicite ses partenaires pour Azure et Windows 7, et en profite pour revoir encore à la baisse de 20 % les tarifs d’Azure. VMware se positionne sur le développement avec sa Micro Cloud Foundry : mini nuage pour maxi développeurs.
Suite au rachat de Cast Iron, IBM intègre une solution ‘cloud’ hybride dans Websphere. MicroStrategy propose des cubes Olap dans les nuages, comme l’expliquent Dominik A. Hertzog et Lee A Sioe.

Les constructeurs grand public avancent leurs pions
Apple annonce la bêta d’iCloud.com, et dévoile les prix de son futur service de cloud-computing. Et quelques jours plus tard, son concurrent HTC rachète Dashwire pour contrer le cloud d’Apple, en lançant prochainement sa propre plate-forme de services dans le nuage.

Enfin, Amazon envoie ses « Kindle books » dans le cloud, avec Kindle Cloud Reader, une application qui permet de lire les livres électroniques du cybermarchand depuis un navigateur.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur