Pour gérer vos consentements :

Sysadmin : comment le travail hybride impacte le métier

Quels sont les défis auxquels vous êtes confronté depuis l’accélération du travail à distance ? La question a été posée à 732 administrateurs système de moyennes et grandes entreprises dans le monde. C’est ce qu’indique le rapport « Sysadmin » 2021 de l’entreprise de cybersécurité Netwrix.

Que disent les professionnels en charge du fonctionnement quotidien des réseaux informatiques ?

Globalement, 40% déclarent que le travail à distance généralisé a détourné une partie de leur attention des tâches de cybersécurité. En France, ils ne sont plus que 14% à le penser. 43% des sysadmins de France déclarent au contraire s’être davantage concentrés sur la cybersécurité que par le passé. Il reste que les meilleures pratiques dans ce domaine ne sont pas toujours appliquées.

73% deplorent ainsi que les utilisateurs métiers cliquent trop facilement, selon eux, sur des pièces jointes et des liens suspects. 42% des administrateurs système regrettent, par ailleurs, que des listes de mots de passe soient encore trop souvent scotchées sur les ordinateurs en entreprise.

Augmentation du risque

Aussi, l’augmentation du risque de cyberattaques est la préoccupation la plus souvent citée (par 68% des répondants, 86% en France), devant l’extension de la charge de travail (66%). Suivent : le manque d’outils (38%), des budgets réduits (33%) et le déficit de compétences IT internes (30%).

Par ailleurs, 59% des administrateurs système interrogés (43% en France) estiment que leur temps de travail a augmenté par rapport à la période pré-pandémique.

En outre, 62% disent travailler plus de 40 heures par semaine. La charge de travail est également plus pesante pour une majorité de sysadmins (66% globalement, 57% en France).

Selon une autre analyse (Forrester), le rôle d’administrateur système dans sa définition classique s’estompe. L’automatisation de la production informatique et les migrations cloud venant bouleverser le métier. Le sysdamin deviendrait alors un développeur de services d’infrastructure.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

Gestion des API : un enchevêtrement qui peut coûter cher

Une entreprise fait appel, en moyenne, à trois fournisseurs de solutions de gestion d'interfaces de…

1 jour ago

Chargeur universel : l’UE passe vraiment à l’action

L'Union européenne a lancé une procédure d'amendement de la directive sur les équipements radioélectriques. En…

1 jour ago

Accenture prévoit jusqu’à 15% de croissance pour 2022

Porté par la demande de conseil cloud de grands comptes, le groupe Accenture, solide en…

1 jour ago

Gartner : les « technologues d’entreprise » gagnent du terrain

Nombre de projets technologiques sont dorénavant créés et déployés par des utilisateurs métiers et techniques…

2 jours ago

Doctrine cloud : les concessions de l’État face à Office 365

La DINUM rappelle la non-conformité d'Office 365 avec la politique « cloud au centre ».…

2 jours ago

Sécurité OT : Siemens et Zscaler adaptent le Zero Trust

Siemens et l'éditeur de sécurité cloud Zscaler déploient leur partenariat dans l'accès "zero trust" aux…

3 jours ago