Systèmes d’impression : Oki et Toshiba accordent leurs toners

Poste de travail
systemes-impression-oki-toshiba

Oki et Toshiba concrétisent leur alliance sur le front des systèmes d’impression avec une gamme de multifonctions A4 destinées aux entreprises qui intègrent dans leur réflexion les problématiques de dématérialisation et de travail à distance.

Aux entreprises qui intègrent dans leur réflexion les problématiques de dématérialisation de l’information et de travail collaboratif à distance, Oki Data et Toshiba Tec destinent une gamme d’imprimantes couleur multifonctions, au format A4.

Les deux multinationales japonaises donnent suite à leur accord de développement conjoint entériné en juin 2012, et qui a déjà abouti à la commercialisation, en Asie, de modèles A3 parmi lesquels l’e-STUDIO 2050C. Oki se concentre sur le moteur d’impression électrophotographique à LED. Toshiba élabore quant à lui les contrôleur dotés de la technologie Open Platform, dans une logique d’intégration des solutions d’impression au sein de systèmes de gestion documentaire.

Des visées complémentaires

Il est question d’efficacité opérationnelle dans l’administration des workflows, tout particulièrement dans le cas des impressions multiples, Oki et Toshiba adressant les besoins des groupes de travail comptant plus d’une centaine de salariés. Les deux groupes insistent sur la complémentarité de leurs visions respectives, notamment en matière d’optimisation du coût total de possession. C’est dans cet esprit que leurs produits trouveront place au sein d’offres “packagées”, avec machines, consommables et services délivrés dans le cadre d’un même contrat.

Motivées par la mobilité des salariés et l’adoption du cloud, les problématiques d’accès à distance transparaissent également dans l’offre d’Oki Data et Toshiba Tec, qui pourvoient leurs imprimantes d’un micrologiciel simplifiant la publication automatique de documents sur Internet ou vers des emplacements réseau.

L’inconnue hardware

Mais leur discours ne se porte guère sur le hardware. Tout au plus est-il fait mention d’un écran de 9 pouces (23 cm) et en toile de fond, d’encres sans solvant pour relever le défi écologique. Pas un mot concernant la qualité et la cadence d’impression, l’encombrement, la consommation électrique, les nuisances sonores ou le prix des consommables. La cible commerciale, elle, est bien définie : points de vente, distribution et services, pour un lancement commercial au mois d’avril en Europe et en Amérique latine, avec un objectif de 30 000 ventes sur l’année.

* en illustration, le modèle e-STUDIO 2050C / Crédit photo : Toshiba


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur