T-Mobile USA à vendre ?

Cloud

La cession de la filiale américaine de Deutsche Telekom pourrait lui rapporter jusqu’à 30 milliards de dollars

Deutsche Telekom pourrait abandonner le territoire américain. Selon le

Wall Street Journal, l’opérateur historique allemand envisagerait la cession de T-Mobile USA, une décision historique. Selon des sources proches du dossier citées par le WSJ, cette option est discutée au sein du conseil d’administration du géant allemand pour éviter d’avoir à investir jusqu’à 10 milliards de dollars dans la modernisation du réseau américain au cours des années à venir. Une modernisation indispensable pour que la filiale puisse se hisser au niveau de ses concurrents américains. Une telle vente pourrait rapporter à l’opérateur la coquette somme de 30 milliards de dollars, mais signerait la fin de l’aventure américaine de Deutsche Telekom. T-Mobile USA détient tout de même environ 10% du marché américain (16 millions de clients), mais est largement distancé par Verizon Wireless et Cingular Wireless. Deutsche Telekom a indiqué à des investisseurs qu’une décision sera prise d’ici à décembre, selon le WSJ, et l’argent ainsi récolté pourrait servir à des acquisitions en Europe. En janvier dernier, Deutsche Telekom avait annoncé la suppression de 2.200 emplois dans sa filiale mobile. Cependant, la direction de Deutsche Telekom reste divisée sur la meilleure voie à suivre. Certains dirigeants sont opposés à la vente, arguant que des acquisitions en Europe s’avéreraient trop chères. Reste une question: qui aura les épaules assez solides pour s’emparer de T-Mobile USA? Un porte-parole de Vodafone a déjà indiqué que le géant britannique n’était pas interessé. Le marché américain du mobile ne cesse de se concentrer, soumis à une concurrence de plus en plus acharnée. Cingular s’est emparé d’AT&T Wireless pour 41 milliards de dollars, après que Qwest Wireless est passé dans le giron de Verizon Wireless pour 418 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur