T-Online investira en France, Club-Internet préservé

Cloud

Contrairement à ses dernières déclarations, la filiale de Deutsche Telekom compte fortement investir hors de son marché domestique

Deutsche Telekom a enfin calé sa stratégie concernant sa filiale internet T-Online et notamment ses projets en France (Club-Internet) et en Espagne (Ya.com). En août dernier, l’opérateur allemand avait indiqué examiner les options stratégiques pour ces filiales. Des rumeurs de cession se faisaient de plus en plus insistantes, notamment autour de Club-Internet qui en France est en difficulté.

Mais aujourd’hui, le groupe a pris sa décision et c’est l’option la plus favorable qui été choisie. Non seulement Deutsche Telekom ne vendra aucune filiale mais en plus, le groupe compte massivement investir sur les marchés français et espagnol. T-Online, numéro un en Europe, a ainsi annoncé son intention d’investir jusqu’à un milliard d’euros dans les deux pays d’ici 2007. Dans un communiqué, la filiale explique qu’elle ambitionne d’accroître sensiblement ses parts de marché en France et en Espagne “sur la base d’une croissance organique” et qu’à cet effet elle prévoit des dépenses d’investissement “de l’ordre de 800 millions à un milliard d’euros (…) sur la période 2005-2007”. Une très bonne nouvelle pour Club-Internet (200.000 abonnés) qui pour la première fois atteint un excédent brut d’exploitation positif et dont les offres deviennent enfin compétitives (ADSL débridé à moins de 20 euros et Voix sur IP).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur