T-online trébuche sur ses coûts marketing

Cloud

T-Online, filiale pour l’activité Internet du géant européen Deutsche Telekom, affiche un repli de 31% de son bénéfice net

Agressive, la politique marketing de T-Online porte ses fruits avec 477.000 nouveaux abonnés gagnés au premier semestre 2005. Mais il en coûte fort cher au groupe, qui voit son bénéfice net reculer de 31% au deuxième trimestre, à 60,9 millions d’euros.

Dans le même temps, le chiffre d’affaires trimestriel de l’opérateur Internet a progressé de 4,3% à 522 millions d’euros. Mais toute politique marketing un tant soit peu agressive a son revers: ses charges. L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) de T-Online chute de -43% à 92,6 millions d’euros. L’évolution des technologies et des offres ADSL, ainsi que leur promotion, ont un coût. Qu’il s’agisse de l’Allemagne, son secteur historique, de la France avec Club Internet ou de l’Espagne, le marché fortement concurrentiel de l’ADSL pèse sur les résultats du groupe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur