Les nouvelles tablettes Kindle Fire d’Amazon jouent la carte de la HD

OS mobilesPoste de travail
Kindle Fire HD © Amazon

Amazon frappe un grand coup avec ses tablettes Kindle Fire HD, disponibles en deux versions de 7 pouces et 8,9 pouces, bien équipées et relativement abordables.

Amazon vient de présenter sa nouvelle gamme de tablettes. Suite à la sortie de la Nexus 7 du duo Google – Asus, la firme de Jeff Bezos était attendue au tournant.

Soyons honnêtes : nous ne sommes pas déçus. Deux Kindle Fire HD sont ainsi présentées, de 7 pouces et 8,9 pouces. Commençons par les caractéristiques de la tablette 7 pouces :

  • Écran IPS d’une résolution de 1280 x 800 points, rehaussé de plusieurs technologies censées améliorer la qualité d’affichage. Bon point, l’écran est multitouch avec 10 points de contact.
  • Processeur Texas Instruments OMAP4460, un bicœur cadencé à 1,2 GHz. Un composant solide, quoique moins performant que les puces quadricœurs.
    – 
  • Une offre Wifi composée d’un module 802.11n Mimo, assisté de deux antennes. Une première dans le monde des tablettes, ce qui permettra d’améliorer débits et qualité de réception.
  • La connectique : un port USB 2.0, une sortie micro HDMI, une prise casque. Ajoutez à ceci du Bluetooth, une caméra HD en façade, un micro intégré et des haut-parleurs stéréo, avec deux HP par voie.
    – 
  • Et enfin, une large batterie, avec plus de 11 heures d’autonomie annoncée.

Le tout dans un format classique : 19,3 x 13,7 x 1,03 cm, pour un poids de 395 g. Deux versions sont disponibles :

  • 16 Go pour 199 dollars ;
  • 32 Go pour 249 dollars.

Seules inconnues : la quantité de mémoire vive présente dans l’appareil (en toute logique un minimum de 1 Go) et la version d’Android sur laquelle Amazon s’appuie pour proposer son OS (lequel est spécifique aux Kindle Fire).

Un format original

La société livre également une tablette de 8,9 pouces. Un format très intéressant, car moins encombrant que les machines 10 pouces traditionnelles, et plus efficace que les 7 pouces. Une façon pour la firme de se positionner face à un potentiel iPad mini ?

Quoi qu’il en soit, la firme monte ici en gamme :

  • Écran IPS d’une résolution de 1920 x 1200 points, rehaussé de plusieurs technologies censées améliorer la qualité d’affichage. L’écran est toujours un modèle multitouch avec 10 points de contact.
  • Processeur bicœur Texas Instruments OMAP4470, cadencé à 1,5 GHz. Un bon choix face aux puces quadricœurs, à la fréquence nominale souvent plus faible.

Wifi et connectique sont identiques à ce que nous trouvons dans le modèle de 7 pouces. Notez que l’autonomie de la batterie n’est pas précisée. La tablette proposant un volume supérieur (24 x 16,4 x 0,9 cm, pour 567 g), nous pouvons toutefois présumer qu’elle sera peu ou prou identique à celle de sa petite sœur.

Là encore, plusieurs modèles dont disponibles :

  • 16 Go à 299 dollars ;
  • 32 Go à 369 dollars ;
  • 32 Go et module 4G LTE à 499 dollars ;
  • 64 Go et module 4G LTE à 599 dollars.

Fidèle à ses habitudes, Amazon associe une offre 4G à sa tablette : 49,99 dollars par an pour 250 Mo par mois, 20 Go de stockage cloud et 10 dollars de bon d’achat sur la boutique de la firme. Le tout avec des options data de 3 Go et 5 Go. Reste à savoir si ces offres seront transposées en Europe.

Du low cost canon !

Et la Kindle Fire ? Elle existe toujours au catalogue d’Amazon, mais a subi un sérieux lifting. Certes, son Wifi est classique (802.11n tout de même), tout comme son écran de 7 pouces (1024 x 600 points, multitouch deux points).

La tablette adopte toutefois un processeur bicœur OMAP4430 cadencé à 1,2 GHz (contre 1 GHz auparavant), 1 Go de RAM (soit deux fois plus que précédemment), 8 Go de mémoire flash et une batterie d’une meilleure capacité (autonomie de 8,5 heures).

Le tout dans un format très compact (18,9 x 12 x 1,2 cm pour 400 g) et un prix riquiqui : 159 dollars !

Crédit photo : © Amazon

Voir aussi : les photos officielles des nouvelles tablettes d’Amazon.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur