Tablettes : les entreprises attendent Windows 8

Ce n’est pas une surprise mais IDC vient nous le confirmer. Apple domine outrageusement le marché des tablettes dans le monde et notamment en EMEA (région Europe, Moyen Orient, Afrique), particulièrement en Europe de l’Ouest où se font l’essentiel des ventes. La firme de Cupertino a vendu plus de 2,9 millions d’iPad au deuxième trimestre 2011. Une croissance annuelle de 249 % qui lui permet d’occuper 66,6 % du marché des tablettes. Contre plus de 94 % en 2010. Mais la concurrence s’est développée depuis.

Android s’installe timidement
Notamment du côté de Google qui espérait probablement de meilleurs résultats. Seules 1,4 million d’ardoises numériques Android ont été vendues sur la période étudiée. Soit 31 % du marché. Les offres d’entrée de gamme à 99 euros en 7 pouces n’ont visiblement pas réussi à détourner massivement les regards de l’iPad. Parmi les constructeurs adeptes du petit robot vert, Acer a bien démarré avec son Iconia mais qui s’est vite essoufflée. A l’inverse, les débuts timides d’Asus sur le marché pourraient se renforcer avec l’Eee Pad Transformer qui compte parmi les meilleures ventes du constructeur. De son côté, Archos a continué à répondre à la demande en élargissant son offre produits et en accélérant leur mise sur le marché. En revanche, les 93 000 PlayBook de RIM déçoivent.

Au total, 4,4 millions de tablettes auront été distribuées au cours du trimestre (largement au dessus des 3,7 millions initialement prévues) sur le vieux continent. Soit une hausse annuelle de 394 % par rapport à la même période en 2010 et de 82 % en regard du premier trimestre 2011. Une croissance inattendue (qui compense la mollesse du trimestre précédent) tirée par l’iPad 2 tandis que la pléthore de tablettes sous Android apparues sur le marché a contribué à démocratiser ce dernier.

Les tablettes en phase de test en entreprises
Si l’offre s’adresse avant tout aux consommateurs, les entreprises s’intéressent aussi aux ardoises numériques. Mais, selon IDC, elles s’en tiennent pour l’heure aux phases d’évaluation et d’interrogation pour intégrer ces produits non Windows dans leur système d’information (suggérons l’adoption des solutions de virtualisation du poste client pour répondre à cette problématique). Nombre d’applications horizontales comme verticales des organisations professionnelles s’adaptent particulièrement bien au format des tablettes. Et encore mieux aux bras des utilisateurs qui les transportent. (suite de l’article page 2.)

« La conception des produits, l’interface tactile intuitive, le modèle d’utilisation centré sur Internet, et une myriade d’applications ont continué de stimuler la demande pour les tablettes des médias », souligne IDC. Une constatation particulièrement vraie pour l’iPad qui bénéficie de nombreuses applications (90 000 selon Apple) en propre en plus des quelques 400 000 développées à l’origine pour l’iPhone.

33 millions d’unités en 2012
IDC prévoit 22 millions de tablettes pour 2011 qui généreront un chiffre d’affaires de 9,11 milliards d’euros sur la région. « La seconde moitié de l’année verra une nouvelle expansion de la disponibilité des produits, ce qui conduira à l’accélération de la concurrence et l’apparition de prix plus agressifs, estime Eszter Morvay, analyste Informatique Personnelle chez IDC. La saison de Noël, en particulier, devrait être très dynamique avec des fournisseurs qui positionneront leurs produits comme le cadeau de Noël idéal. »

En 2012, le marché continuera d’enfler. L’Europe devrait représenter un marché de 33 millions d’unités, en hausse de 53 % pour une valeur de 13,1 milliards d’euros. Apple continuera de dominer le marché, notamment avec un iPad 3 en préparation. Néanmoins, Android devrait occuper 34 % des ventes. Il faudra aussi compter sur l’offre RIM/BlackBerry. Mais c’est bien l’offre Windows qui pourrait percer. Une enquête récente d’IDC mettait le système de Windows en tête de liste des plates-formes applicatives pour les tablettes. Ce en quoi Microsoft entend bien répondre avec Windows 8, son interface en tuiles à la Windows Phone 7 et ses applications Metro, que ce soit sous une architecture x86 (Intel Atom) ou ARM (Tewas Instrument, Qualcomm, Nvidia, Broadcom…). Mais les résultats ne se verront probablement pas avant l’année suivante. 2013, date d’ouverture de la vraie bataille des tablettes?