Pour gérer vos consentements :
Categories: Poste de travail

Tablettes : Memup révèle l’alchimie des SlidePad Elite

Pour illustrer le dynamisme technologique dont il se revendique sur le marché des tablettes, Memup jongle entre les architectures microprocesseur (ARM, x86) et multiplie les initiatives à tous les échelons, du 8 au 10 pouces.

Sous la bannière d’Android dans sa version 4.1 « Jelly Bean », le groupe high-tech français met en valeur sa nouvelle génération de produits en orchestrant un tir groupé : l’échéance du mois de mai est retenue pour le lancement commercial des trois modèles qui composent la nouvelle série SlidePad Elite.

Processeurs quadricœurs, écrans à technologie IPS et connectivité mobile tous azimuts sont autant d’éléments qui dénotent la prise de distance progressive de Memup vis-à-vis de son segment de prédilection, en l’occurrence l’entrée de gamme.

En toile de fond, la quête d’un équilibre entre volume et valeur, sur un marché dont la guerre des prix a complexifié la donne. Il en va aussi d’un regain de notoriété auprès des revendeurs et du canal B2B en général.

L’Elite des tablettes ?

La première sortie publique des trois SlidePad remonte au salon IT Partners, tenu début février. Les voici officialisées, avec en tête de liste l’Elite 808. Annoncée à 199 euros TTC, elle embarque un écran de 8 pouces (en 1024 x 768 points – technologie TN ou IPS ?) et s’articule autour d’un processeur Boxchip A31 (4 cœurs Cortex-A7 à 1,2 GHz).

Passé les 8 Go de mémoire interne extensibles via une carte microSD, la connectivité Wifi/Bluetooth et les optiques (0,3 et 2 mégapixels), on retrouve un port HDMI en sortie. Pas de modem 3G en standard pour une tablette de gabarit moyen, affichée à 400 g avec sa batterie de 4500 mAh.

Une offre en trois temps

Même socle technologique pour l’Elite 9716 – 299 euros TTC -, dont la capacité de stockage double néanmoins (16 Go). Autre plus-value, l’écran IPS de 9,7 pouces offre un rendu en 2048 x 1536 points, soit la même résolution que l’iPad de 4e génération – à comparer également aux 2560 x 1600 points de la Google Nexus 10. Pour accommoder cet affichage plus gourmand en énergie, la batterie passe à 5500 mAh. L’ensemble s’alourdit à 580 g.

Au sommet du catalogue, l’Elite 116 se contente de 1280 x 800 points sur 10,1 pouces, mais c’est là l’une des limites de la solution graphique intégrée au processeur Intel Atom Z2460 « Medfield ».

Ce composant basé sur un cœur Saltwell à 1,6 GHz (2 threads ; mode « Turbo » à 2 GHz) offre toutefois d’autres bénéfices, notamment la gestion de la Full HD 1080p sur contrôleur HDMI, la prise en charge de l’affichage sans fil (technologie WiDi, pour Wireless Display) et le support d’optiques de 1,3 et 2 millions de pixels.

À 620 g, on est dans les eaux d’un iPad, avec cependant une batterie moins puissante (5150 mAh), mais aussi un prix plus léger : 299 euros TTC.

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

2 jours ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

2 jours ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago