Les tablettes s’imposent dans le paysage informatique mondial

MobilitéOS mobilesPoste de travailTablettes
tablettes-toshiba

En trois ans, les tablettes tactiles ont révolutionné le paysage informatique mondial aiguisant les appétîts de géants tels que Apple, Google, Intel ou Microsoft.

Apparues dans les années 2000 avec les TabletPC de Microsoft, les tablettes tactiles sont longtemps restées un marché de niche. Mais le lancement de l’iPad par Apple au printemps 2010 a complètement changé la donne. Plus compactes, plus ludiques, offrant une meilleur autonomie, les tablettes ont littéralement séduit les consommateurs en créant un nouveau marché, à mi chemin entre celui des smartphones et celui des ordinateurs portables.

 

Un engouement pour les tablettes Apple et Android

 

Si Apple écoule désormais près de 5 millions d’iPad et iPad mini chaque mois, la firme de Cupertino ne s’octroie toutefois qu’à peine un tiers du marché contre 60% mi-2012. Selon une récente étude réalisée par IDG, ce sont surtout les tablettes Android, fabriquées par des constructeurs asiatiques tels que Samsung, Asus, Lenovo ou Acer, qui séduisent désormais les consommateurs. En un an, la part de marché de ces tablettes a doublé et les volumes de vente ont triplé se hissant au niveau de ceux d’Apple.

 

Une adoption massive par les consommateurs

 

Il faut dire que les tablettes s’imposent désormais dans des centaines de millions de foyers à travers le monde. Si le taux d’équipement dans les pays occidentaux n’excédait pas 4,7% en 2012 (étude Zenith Optimedia), il devrait atteindre 13% en 2015 sur les 20 principaux marchés étudiés par l’agence. Et selon une autre étude, réalisée en France par GFK et Mediamétrie, ce taux est déjà de 18% dans l’hexagone et pourrait dépasser les 45% dès 2015 ! Un véritable plébiscite de la part des Français.

 

Des ventes supérieures à celles des ordinateurs portables

 

Un engouement pour les tablettes qui devrait d’ailleurs leur permettre de devenir plus populaire que les PC portables  dès 2016. Selon une récente étude de NPD Display Search, les ventes mondiales de PC portables devraient passer de 208 à 393 millions d’unités en 2017. Une croissance forte mais insuffisante pour faire face à l’explosion des ventes de tablettes, qui devraient quand à elles passer de 121 à 416 millions d’unités en 2017 (28% de croissance annuelle). Au total, cet organisme estime que ce segment regroupant tablettes, PC portables et hybrides devraient représenter près de 809 millions d’unités par an en 2017.

 

displaysearch_worldwide_mobile_pc_shipment_forecast_120702

 

Les entreprises seront massivement impactées

 

Des chiffres globalement partagés par Forrester, qui estime que le marché des tablettes et autres PC portables à écran tactile devrait atteindre 905 millions d’unités par an en 2017, mais surtout que 18% des achats seront réalisés par des entreprises. “Les tablettes vont devenir omniprésentes dans les entreprises” affirme ainsi J.P Gowner, analyste chez Forrester.

 

Selon une enquête réalisée par Logitech aux Etats-Unis, 47% des entreprises sont d’ailleurs déjà équipées de tablettes et ces terminaux seraient plébiscités pour la messagerie électronique (79%), la lecture de documents (68%), la navigation web (58%) et les présentations (50%). 44% des personnes interrogées estiment même probable que les tablettes supplantent les ordinateurs portables dans les 5 prochaines années.

 

Des gains de productivité non négligeables

 

Un changement massif des habitudes de travail qui s’explique avant tout par les gains de productivité que les tablettes permettent de réaliser. Sur le million d’applications présentes sur l’App Store, plus de 25 000 sont par exemple  dédiées à la “productivité”. Editeur d’une application de prise de note sur iPad, la société BeesApps estime ainsi pouvoir faire gagner jusqu’à 30 minutes par jour à ses utilisateurs soit des gains de productivité de près de 6% pour les entreprises les plus touchées par la “réunionite”.

 

Les géants du PC en embuscade

 

Même si l’actuel engouement pour les tablettes profite surtout à Apple (constructeur de l’iPad) ou Google (éditeur d’Android), le mouvement n’échappe pas aux champions du PC comme Intel ou Microsoft. Tandis que le premier décline désormais ses processeurs sur les tablettes les plus puissantes comme la Galaxy Tab 10 de Samsung, le second lance ses propres tablettes Surface sous Windows 8, sans oublier de décliner la populaire suite Office sur iPad et désormais Android.

 

D’ici quelques années, il sera d’ailleurs peut être difficile de distinguer les marchés des PC portables de celui des tablettes. Avec Windows 8, l’écran tactile se généralise tandis que le clavier se fait de plus en plus détachable donnant rétrospectivement raison à Microsoft, pionnier des “TabletPC” au début des années 2000…

 

Découvrez l’avenir de l’informatique en entreprise ! Inscription gratuite* “In Touch With The Future”, le 2 octobre à Paris.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur