Tablettes : Samsung échappe à la baisse des ventes en Europe de l’Ouest

MobilitéTablettes

En Europe de l’Ouest, le marché des tablettes est encore en repli au troisième trimestre 2017. La tendance s’inverse pour le top 5 des vendeurs, à l’exception notable d’Apple.

En Europe de l’Ouest, 7,8 millions de tablettes ont été vendues au troisième trimestre 2017. Un chiffre en baisse de 5% par rapport à la même période l’an dernier, rapporte le cabinet d’études IDC. La situation n’est pas la même sur les segments entreprises et grand public.

Le segment professionnel est mieux orienté (+3,4% en volume), mais ne compense pas la chute des ventes constatée sur le segment grand public (-7,1%). Ainsi, les tablettes classiques sont appréciées des entreprises (+4%), mais les particuliers s’en détournent (-5,6%). La tendance est plus marquée encore lorsque l’on considère les tablettes “détachables” avec clavier amovible (-8,5% et -14,3% pour le seul segment grand public).

Selon IDC, la demande se tourne davantage vers les “convertibles” (notebook/tablette) désormais. Une tendance qui profite surtout au top 5 des fournisseurs.

70% du marché pour Samsung, Apple, Lenovo, Amazon et Huawei

Samsung, premier vendeur de tablettes sous Android (l’OS de Google), a vu progresser ses ventes de 7,6% à 1,803 million d’unités sur le trimestre. L’industriel domine le marché avec une part de 23,2%. Ses ventes sont portées par le succès de la Galaxy Tab A.

Le groupe sud-coréen est talonné par Apple. La firme américaine affiche une part de marché de 22,6%, mais des ventes d’iPad en baisse de 2% à 1,755 million d’unités vendues.

Suivent le fabricant chinois Lenovo (9,4% de part de marché, 730 000 tablettes vendues, +17,8% sur un an), le distributeur américain Amazon avec sa tablette Fire (8,8% de part de marché, 680 000 unités vendues, +69% sur un an). Et, enfin, l’équipementier chinois Huawei (4,4% de part, 340 000 tablettes vendues, +40,7% sur un an).

À l’exception d’Apple, tous les poids lourds affichent une croissance (à deux chiffres pour trois d’entre eux) de leurs ventes de tablettes en Europe de l’Ouest. Ces 5 premiers vendeurs s’accaparant désormais “70% du marché” ouest-européen des tablettes, “contre moins de 60% au même trimestre il y a un an”, a précisé Laura Llames, analyste chez IDC.

En revanche, les autres fournisseurs de tablettes boient la tasse. Leurs ventes européennes cumulées ont chuté de 28,6% et leur part de marché de plus de 10 points à 31,6%.

Lire également :

Prix de la DRAM : une hausse avant une possible stabilisation en 2018

Samsung Galaxy Note 8 avec DeX : une alternative viable au PC ?

crédit photo © Pressmaster- shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur