Actualités botnet

DDoS : la menace de moins en moins fantôme

OVH, Krebsonsecurity et surtout Dyn et un pays entier, le Libéria. Au cours de l’année, les attaques DDoS ont fait la preuve de leur nocivité et surtout de leur puissance croissante. Un regain d’activité qui s’appuie sur le détournement d’objets connectés, la spécialité du malware Mirai.

Rakos, un nouveau botnet IoT en constitution

Après Mirai, voici venir Rakos, un malware infectant des serveurs et des réseaux d’objets connectés, tournant sous Linux, afin de créer des botnets. ET, demain, lancer des attaques DDoS.

A louer : un botnet Mirai de 400 000 objets pour lancer des DDoS

Deux pirates déjà connus pour d’autres méfaits affirment avoir réuni 400 000 objets zombies dans un botnet Mirai et louent leurs services aux plus offrants. De quoi lancer des attaques DDoS plus volumineuses que celles qui ont ciblé OVH ou Dyn il y a quelques semaines…