Tails, l’OS sécurisé utilisé par Edward Snowden, arrive en version 1.0

DSI

Le système d’exploitation Tails arrive aujourd’hui en version 1.0. Cet OS a été rendu célèbre l’été dernier, lorsque Edward Snowden l’a utilisé afin de dévoiler les documents de la NSA relatifs à  l’affaire d’écoute à  grande échelle Prism (voir «  Ce que les espions de l’Amérique savent de nous…   »). Tails a pour objectif

Le système d’exploitation Tails arrive aujourd’hui en version 1.0. Cet OS a été rendu célèbre l’été dernier, lorsque Edward Snowden l’a utilisé afin de dévoiler les documents de la NSA relatifs à  l’affaire d’écoute à  grande échelle Prism (voir «  Ce que les espions de l’Amérique savent de nous…   »).

Tails a pour objectif de permettre de naviguer et de communiquer sur Internet de façon anonyme. Cet OS ultra sécurisé s’appuie une base Linux (d’origine Debian), et le réseau Tor.

«  Tails est un système ‘live’ qui vise à  préserver votre vie privée. Il vous aide à  utiliser Internet de manière anonyme et à  contourner la censure presque partout o๠vous allez et sur n’importe quel ordinateur, en ne laissant aucune trace, sauf si vous lui demandez explicitement   », est-il expliqué sur le site de Tails.

Un OS live

Ce système est qualifié de ‘live’, car il peut démarrer directement depuis un média externe, tel un DVD, une clé USB ou encore une carte SD. Cette V1 est le fruit d’un travail de longue haleine  : «  La première version publique de ce qui allait devenir Tails a été publiée le 23 juin 2009, expliquent les promoteurs de ce projet. C’était il y a près de cinq ans. Tails 1.0 marque la 36e version stable depuis lors.   »

La mise à  jour vers la version 1.0 devra être réalisée sans tarder, cette dernière corrigeant de nombreux soucis de sécurité. Tails 1.1 sera livré en juin. Il s’appuiera sur Debian 7 et proposera de multiples mises à  jour des logiciels.

D’autres initiatives visant à  préserver la vie privée des internautes ont vu le jour au cours des derniers mois. Notez par exemple le projet Onion Pi, qui transforme un un Raspberry Pi en passerelle d’anonymisation (voir «  Le Raspberry Pi au secours de la protection de la vie privée   »).


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Edward Snowden et la NSA


Auteur : admin
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur