Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Tanzu Advanced : VMware vise le filon DevSecOps

Tendance DevSecOps chez VMware. Le terme est en tout cas au cœur d’une des dernières communications du groupe. Objet : l’élargissement du catalogue Tanzu.

La marque, lancée à l’été 2019, regroupe des technologies* destinées à favoriser l’adoption des conteneurs. VMware les commercialise séparément, mais il les structure aussi en offres groupées ciblant des usages.

La feuille de route – annoncée en septembre dernier – comprend quatre offres de ce type. Deux sont depuis lors passées en phase commerciale. D’un côté, l’édition Basic, destinée à intégrer la gestion de Kubernetes aux environnements vSphere. De l’autre, l’édition Standard, axée sur les déploiements en multicloud, avec un plan de contrôle dédié.

L’édition Standard s’acquiert en bundle avec la pile Cloud Foundation (vSphere + vSAN + NSX-T) ou en tant que module complémentaire pour vSphere.

Au troisième échelon, il y a Tanzu Advanced. C’est cette édition qui vient de passer en phase commerciale. Sa cible : les organisations qui développent leurs propres applications conteneurisées.

Spring et service mesh

Quels apports par rapport à l’édition Standard ? Côté développeurs :

  • Un accès au framework Spring (composante Spring Runtime)
  • Une base de données relationnelle à la demande (Tanzu SQL)
  • Un catalogue de composants open source issus de la bibliothèque Bitnami (Tanzu Application Catalog)
  • Un registre privé (Harbor)
  • La création et la maintenance automatisée des conteneurs (Tanzu Build Service)

Côté ops :

  • Une brique d’observabilité (Tanzu Observability, issue de l’acquisition de Wavefront et qui complète le duo Prometheus-Grafana)
  • Un maillage de services (Tanzu Service Mesh)
  • Une gouvernance approfondie par rapport à l’édition Standard (avec Tanzu Mission Control)

Pas encore de nouvelles sur la quatrième offre : Tanzu Enterprise, qui se placera au sommet de la pyramide. En attendant, VMware annonce l’arrivée d’une preview pour Project Iris. Celui-ci se placera, au contraire, tout au début de la chaîne de modernisation des applications. Il les découvrira, les analysera et recommandera la meilleure stratégie pour les faire évoluer.

* Une partie de ces technologies sont open source. Par exemple, Harbor (registre), Velero (sauvegarde/restauration), Sonobuoy (conformité) et Antrea (mise en réseau).

Illustrations © VMware

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago