Taxes sur les produits hi-tech : l’UE bloque une enquête de l’OMC

Régulations

Une augmentation des taxes sur ces produits pourrait entraîner des frais supplémentaires pour les constructeurs

L’Union européenne a décidé de geler une enquête initiée par l’OMC (l’Organisation mondiale du commerce), selon une information de l’AFP. Les investigations lancées par l’organisme international porte sur des taxes imposées par l’Europe sur des produits hi-tech tel que les écrans plats, les scanners ou les imprimantes.

L’enquête de l’OMC semble le résultat d’une requête déposée par Washington. En effet, un accord entre les Etats-Unis et l’Europe établi en 1996, stipule que les biens des nouvelles technologies ne doivent faire l’objet d’aucune taxe.

Bruxelles a toutefois décidé qu’une partie des produits défendus par les Etats-Unis ne correspondaient plus à ceux concernés par les accords de 1996. De fait, l’Europe propose d’en renégocier les termes.

Les Etats-Unis, soutenus par la Thaïlande, le Japon ou encore Taiwan, estiment que l’export de produits hi-tech à travers le monde se chiffre à 7 0 milliards de dollars.

Selon toutes vraisemblances, les Etats-Unis devraient déposer une nouvelle demande d’enquête, et inciter l’OMC à réitérer ses investigations.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur