Pour gérer vos consentements :
Categories: Green IT

Teams plus « écolo » : comment interpréter l’annonce de Microsoft ?

Teams, moitié moins gourmand en énergie lors des réunions ? Microsoft n’est pas loin de faire cette promesse. Il vient en tout cas de communiquer des indicateurs qui vont dans ce sens.

Dans la pratique, néanmoins, on est loin d’une règle générale. Les mesures ont été réalisées sur une seule configuration. En l’occurrence, une Surface Pro 7.

Les chiffres qui en ressortent sont à interpréter sur un intervalle d’un an et demi. Microsoft met en avant les paliers suivants, par rapport à la base de juin 2020 :

– En octobre 2020, consommation réduite de 23 % grâce à l’optimisation de la charge CPU lors de l’utilisation de la caméra
La démarche a notamment impliqué une simplification du code automatisant le contrôle de la balance des blancs, de l’exposition et du crénelage.

– Février 2021 : passage à 59 % de la consommation initiale, en améliorant le traitement des flux vidéo multiples
Principal levier : consolider les opérations de rééchelonnement des différents flux.

– Juin 2021 : passage à 53 %, en dissociant le rendu vidéo de la couche web

– Novembre 2021 : passage à 51 %, en optimisant l’usage du GPU

– Décembre 2021 : passage 48 %, en travaillant sur le rendu des aperçus vidéo lors des appels

Certaines améliorations ont porté sur l’usage des ressources du système. Par exemple au niveau du transfert des fragments d’images lors du rendu.

Les expérimentations ont englobé des scénarios réunissant au maximum 10 utilisateurs (cliquer pour agrandir).

Microsoft s’était fendu, fin janvier, d’un post dans la même veine. On n’y parlait toutefois pas de consommation d’énergie, mais de performances. Avec plusieurs exemples à l’appui. Dont la réduction de l’empreinte mémoire du module de recherche et la diminution du temps de chargement du champ de saisie des messages.

Teams bon élève… côté client

Les allégations de Microsoft corroborent plus ou moins les dernières conclusions de Greenspector – qui se présente comme un spécialiste de la mesure de l’empreinte environnementale des applications web* et mobiles.

Ses tests, réalisés en avril 2021, ont porté non pas sur la version Windows de Teams, mais sur la version Android. Avec, comme support, un Galaxy S7 sous Android 8.

Sur les 19 applications de visio mises à l’épreuve, Teams s’est révélé le plus frugal en audioconférence, avec comme sans partage d’écran. On ne peut pas en dire autant sur la partie vidéo. Que ce soit sur la consommation électrique, les émissions de gaz à effet de serre ou les volumes de données transmis. Zoom, a contrario, se distingue positivement sur ce volet.

Du côté de Microsoft comme de Greenspector, on s’est concentré sur les émissions côté client. Donc sur un fragment de l’empreinte environnementale de Teams. Et on n’a pas tenu compte – en tout cas dans les résultats publiés – du mix énergétique. C’est-à-dire des conditions de production de l’énergie électrique consommée, variable en fonction des réseaux.

* Un conseil revient souvent à l’adresse de qui souhaiterait optimiser la consommation de Teams : utiliser la web app. Parmi les autres recommandations fréquemment rencontrées, désactiver l’accélération matérielle sur les machines dont le CPU est suffisamment puissant et désactiver les témoins de lecture.

Illustration principale © peach_fotolia – Adobe Stock

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago