« Tech for Good » : Macron reçoit les géants du numérique

ProjetsRégulations

Emmanuel Macron reçoit à l’Elysée Satya Nadella (Microsoft), Ginni Rometty (IBM), Mark Zuckerberg (Facebook), Dara Khosrowshahi (Uber) et bien d’autres dirigeants. Au menu du déjeuner : régulation, innovation, investissement.

En amont du salon VivaTech, Emmanuel Macron reçoit ce mercredi à l’Elysée une cinquantaine de dirigeants de grands groupes technologiques et industriels.

Outre Mark Zuckerberg (Facebook), revenu de son audition au Parlement européen, Satya Nadella (Microsoft), Ginni Rometty (IBM), Bill McDermott (SAP) et Dara Khosrowshahi (Uber) font partie des dirigeants américains conviés au déjeuner/sommet « Tech for Good ».

Côté français, Stéphane Richard (Orange), Xavier Niel (Free), Frédéric Mazella (Blablacar) et Pierre Dubuc (OpenClassrooms) font partie des responsables reçus à l’Elysée.

Les cadres de grands groupes asiatiques, dont Young Sohn (Samsung) et Hiroshi Mikitani (Rakuten), figurent aussi parmi les participants, rapporte le quotidien Les Echos.

« Start-up nation »

Au menu des discussions : régulation (RGPD…), innovation (travail à l’ère numérique…), fiscalité et investissement.

Mais le chef de l’État français, qui veut positionner la France comme une « start-up nation » et mise sur l’intelligence artificielle (IA), a-t-il les moyens de ses ambitions ?

En janvier, des multinationales IT, dont SAP, ont annoncé investir 3,5 milliards d’euros et créer plus de 2200 emplois en France au cours des cinq prochaines années.

Ces chiffres restent bien inférieurs aux investissements qu’attirent la Silicon Valley et, dans une moindre mesure, Londres, observe le New York Times.

Malgré tout, les levées de fonds en capital-risque des start-up ont atteint 2,7 milliards d’euros l’an dernier en France contre 255 millions d’euros en 2014, selon Dealroom. C’est plus que les montants levés en 2017 au Royaume-Uni (2,5 Md€), en Allemagne (1,1 Md€) et en Israël (1,1 Md€), qui disposent également de grands pôles technologiques.

(crédit photo © World Economic Forum via Visual hunt / CC BY-NC-SA)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur