TechEd 2020 : SAP tend des perches vers le cloud

Data & Stockage
SAP TechEd 2020

Des SGBD Sybase aux éditions on-prem de S/4HANA, SAP prépare des passerelles qu’il déploiera en 2021 vers ses offres cloud.

Que prépare SAP pour 2021 ? L’éditeur allemand profite de sa conférence TechEd – organisée du 8 au 10 décembre – pour apporter quelques réponses.

Il prévoit notamment d’activer des leviers voués à favoriser la migration vers ses offres cloud. Entre autres :

  • Une version gratuite du PaaS Cloud Platform destinée à l’expérimentation
    SAP avait fait un premier pas dans ce sens cet été en étendant la période d’essai de 3 à 12 mois.
  • La possibilité d’exploiter HANA Cloud dans deux SGBD du portefeuille Sybase : ASE et IQ.
    Dans les deux cas, la jonction est actuellement en phase de test (phase d’accès anticipé).
    SAP compte aussi établir une passerelle entre Analytics Cloud et les déploiements on-prem de S/4HANA
  • Pour janvier 2021, le lancement de Landscape Management Cloud
    Ce service doit permettre d’optimiser la consommation de ressources IaaS par les progiciels SAP. Il est connecté à Analytics Cloud.

Automatisation à tous les niveaux

L’automatisation a aussi une place significative à l’agenda 2021. Avec, par exemple :

  • Un changement de modèle économique pour la brique Intelligent RPA
    Début janvier, on basculera sur une facturation par robot et non plus à l’usage. Objectif affirmé : rendre les coûts plus prédictibles.
    La solution, fournie en SaaS, sera par ailleurs intégrée, sous la forme d’une édition « light », aux abonnements S/4HANA Cloud.
  • La possibilité d’injecter des métriques d’« expérience » issues des produits SAP et Qualtrics dans Workflow Management
    Cet outil BPM a rejoint l’offre Cloud Platform en juin dernier. Sa promesse : pouvoir mettre à disposition des métiers un catalogue de processus adaptables.
  • SAP donne aussi la possibilité à chaque métier de s’impliquer, mais sous l’angle des processus qui lui sont spécifiques. Il s’appuie pour cela sur une capacité de modélisation sans code actuellement en bêta sur le logiciel de Ruum. L’éditeur allemand connaît bien cette start-up fondée par plusieurs de ses anciens employés et dont il est le principal investisseur.

Concernant les nouveautés déjà opérationnelles, on aura noté un module pour ECC. Il permet de mettre en place une capacité déjà implémentée sur S/4HANA : l’architecture orientée événements. L’avantage : plus besoin de toucher au cœur de l’ERP pour développer des extensions. Extensions par ailleurs compatibles avec celles conçues pour S/4HANA.

Toujours sur le volet cloud, on aura relevé l’arrivée de HANA Cloud sur l’infrastructure d’Alibaba, en plus de celles d’AWS et de Microsoft.
Autant d’infrastructures dont on peut, promet SAP, automatiser le pilotage avec la composante Cloud Platform Automation Pilot.

Côté Analytics Cloud, la logique « what-if » est l’un des ajouts de la fin 2020. Elle consiste à simuler des scénarios sur des données de production. La vidéo ci-dessous en donne une illustration (à partir de 2’38 ») : le cas d’un parc national qui anticipe une réduction de fréquentation et souhaite organiser ses navettes en conséquence.

Illustration principale : chaîne YouTube SAP TechEd

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT