Pour gérer vos consentements :

Technologies : 3 points à retenir du Hype Cycle de Gartner

Le cabinet Gartner publie l’édition 2021 de son « Hype Cycle for Emerging Technologies ».

Quelles sont les technologies et tendances émergentes qui pourraient apporter un avantage concurrentiel aux organisations les plus affûtées ces 5 à 10 prochaines années ?

La société d’études met en exergue les trois grandes tendances suivantes :

Data, IA et architecture composable

1. Data Fabric :

Gartner met d’abord en exergue un ensemble de technologies visant à susciter et nourrir la « confiance » d’acheteurs et utilisateurs en entreprise fortement sollicités.  La société d’études de marché y place pêle-mêle : le cloud « souverain », les jetons non fongibles (non-fungible token, NFT), les identités et la finance décentralisées, le chiffrement homomorphe. Viennent s’y ajouter : la gestion active de métadonnées, les fabriques de données, les centres de gestion d’incidents en temps réel, sans oublier les applications de communication et engagement des employés.

2. IA générative :

Une fois la confiance établie ou renforcée, les entreprises ont intérêt, selon la société d’études, à investir des technologies complémentaires pour retrouver ou s’inscrire sur une trajectoire de « croissance ».  Les solutions multiexpérience, les clouds industriels, l’innovation basée sur l’intelligence artificielle (IA), l’apprentissage machine (ML) quantique et l’intelligence artificielle générative en font partie.  « L’IA générative va augmenter et accélérer la conception dans de nombreux domaines. Elle a également le potentiel « d’inventer » de nouveaux modèles qui, sans elle, auraient échappé aux humains », a souligné la société d’analystes.

3. Auto-déploiement :

Affronter les « changements » qu’impose l’évolution du marché est une nécessité pour les entreprises. Parmi les technologies émergentes que Gartner leur associe se trouvent :  les applications et infrastructures composables, la conception et le génie logiciel augmentés par l’IA, les réseaux neuronaux informés par la physique ou encore les applications en mode auto-déploiement.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

L’utilisateur d’un logiciel commercial peut-il le décompiler ?

L'acquéreur d'un programme informatique peut-il le décompiler sans autorisation de l'auteur ? La CJUE a…

5 heures ago

DSI : 3 perspectives pour 2022

Orienter l'investissement vers des initiatives technologiques "centrées sur l'humain", c'est l'une des tendances promues par…

6 heures ago

Apple Silicon : quelle logithèque après un an ?

Bientôt un an que les Mac M1 sont sur le marché. Le cas d'Adobe illustre…

8 heures ago

SASE : Kaspersky rachète Brain4Net pour booster son offre XDR

Kaspersky va intégré le modèle SASE orchestré de Brain4Net dans sa future plateforme XDR.

10 heures ago

Oniro : un relais en Europe pour l’« anti-Android » de Huawei

La fondation Eclipse accueille Oniro, branche européenne d'un projet d'OS multinoyau dont Huawei est le…

13 heures ago

RGPD : Max Schrems et Edward Snowden critiquent son efficacité

Quelle réalité pour la protection des données personnelles sous l'ère RGPD ? Edward Snowden et…

1 jour ago