Technologies de l’information : où sont les femmes ?

Régulations

Dans les technologies de l’information, moins de 30% de la main d’œuvre est féminine. Pour attirer un plus grand nombre de femmes vers les métiers du numérique, la Commission européenne lance une campagne de promotion des talents IT féminins.

En Europe, comme en France (lire : Mixité hommes-femmes : informatique, l’exception macho ?), les femmes sont encore très minoritaires dans la filière IT, et ce du développement d’applications au top management. Pour améliorer la tendance, Bruxelles fait campagne.

9% des développeurs sont des femmes

D’après les chiffres communiqués par la Commission européenne, moins de 30% de la main d’œuvre dans la profession est féminine. Par ailleurs, seuls 9% des développeurs sont des femmes. Ce pourcentage atteint 19% pour les entrepreneurs des technologies de l’information (contre 45% dans d’autres secteurs des services). Même constat au niveau du management (19% de femmes managers dans l’IT, contre 54% dans d’autres secteurs des services).

La relève n’est pas encore assurée. Trop peu de femmes ayant opté pour un cursus en ingénierie ou en sciences et technologies (3% de femmes diplômées en informatique, contre 10% d’hommes). L’exécutif européen, qui estime à 900 000 le nombre de postes à pouvoir d’ici 2015 dans les TIC (lire : Menace sur la reprise : l’Europe souffre d’une pénurie de compétences IT), appelle la gent féminine à la mobilisation.

Des sources d’inspiration

« Les TIC ne sont plus réservées à la seule population geek – c’est un secteur branché, et c’est l’avenir ! Allez ! Lancez-vous dans le code », lance la vice-présidente de la Commission en charge du numérique, Neelie Kroes, en marge de la journée internationale des femmes.

Pour encourager les jeunes filles et femmes à faire de l’IT leur métier, la Commission européenne organise une web campagne destinée « à faire connaître et à célébrer des parcours ayant valeur d’exemple ». La plateforme ICTLadies a été lancée dans ce but. Elle n’est pas sans rappeler d’ambitieuses initiatives privées américaines, dont Girls Who Code.

Attirer un plus grand nombre de femmes vers les carrières du secteur numérique constitue « un impératif économique », selon l’exécutif européen. S’il y avait autant de femmes que d’hommes occupant des emplois numériques, le PIB européen pourrait augmenter d’environ 9 milliards d’euros par an, selon une étude datée d’octobre 2013 (Women active in the ICT sector).

crédit photo © Semisatch – Shutterstock


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Les femmes dans l’IT


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur