Tele2 condamné à Paris pour pub comparative

Régulations

L’opérateur a joué avec le feu… En France, la pub comparative est autorisée mais… strictement encadrée, sauf à complimenter son concurrent ou presque. Et encore, faut-il le prévenir…

La filiale de l’opérateur suédois, connu pour son agressivité commerciale, fait les frais des dispositions légales jugées par beaucoup comme conservatrices. Les accroches de Télé 2, dans une campagne lancée début juillet, n’étaient guère nuancées, il est vrai, mais pas injurieuses: ”

Encore client de France Télécom? Comme c’est dommage…” Le tribunal de commerce a donné raison à l’opérateur historique et a condamné son concurrent à 3.000 euros d’amende, avec obligation de suspendre la campagne publicitaire qui portait sur le tarif des appels locaux. “Cette campagne publicitaire (…) génère, compte tenu de son caractère déloyal, un trouble manifestement illicite et un dommage imminent au préjudice de France Télécom.“. Evidemment, les concurrents, ça fait du tort. Le tribunal, en revanche, n’a rien trouvé à redire sur les données comparatives qui figuraient sur les publicités, largement favorables à l’opérateur alternatif. Tele2 n’a pas fait appel. Un autre dossier est en appel, pour une autre publicité comparative sur les appels interurbains, cette fois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur