Tele2, Neuf…, les ambitions de SFR

Cloud

La locomotive de Vivendi entend élargir son modèle économique

Vivendi a profité de la

publication de ses résultats semestriels pour en dire plus sur la stratégie de SFR. Principal contributeur du groupe, l’opérateur mobile affiche de solides ambitions, notamment dans l’ADSL. Ainsi,SFR a confirmé des négociations en vue de l’achat des activités internet de Tele2 France. Dans un entretien accordé au Figaro, Jean-Bernard Lévy, président du directoire de Vivendi, explique que “cette éventuelle acquisition serait intéressante”, afin de raccourcir les délais de lancement d’une offre ADSL par SFR. Pour SFR, qui souhaite lancer une offre ADSL en 2007, l’option Tele2, et ses 300.000 abonnés, pourrait en effet s’avérer payante. La filiale de l’opérateur suédois serait valorisée 400 millions d’euros -soit 100 millions de moins que le montant évoqué il y a un an lorsque Tele2 cherchait déjà un repreneur. A cette époque, Telecom Italia, Neuf Telecom, Free et Deutsche Telekom s’étaient penchés sur le dossier, mais cela n’avait pas abouti. SFR s’appuiera naturellement sur le réseau fixe de Neuf Cegetel dont il détient 28%. Un accord a été signé entre les deux entités: Neuf Cegetel fournira les capacités de réseaux et les multiplexeurs DSL. On imagine très bien les possibilités de convergence entre les deux groupes. Neuf Cegetel vient en effet d’annoncer une offre quadri-play permettant d’utiliser un combiné GSM/Wi-Fi pour les appels fixe-mobile. D’ailleurs, la question de la montée en puissance de SFR dans le capital de Neuf Cegetel est toujours en suspens. Ce jeudi, Frank Esser, p-dg de SFR a souligné qu’il ne souhaite pas acheter 100% de Neuf mais “rester un actionnaire très fort”. Même tonalité de la part de Jean-Bernard Lévy: “Nous souhaitons nous renforcer dans une entreprise promise à une belle croissance”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur