Telecom Italia écope de 152 millions d’euros d’amende

Régulations

L’ex-monopole est condamné pour abus de position dominante

Les opérateurs historiques européens, souvent des anciens monopoles, ont bien du mal avec les règles de la concurrence. France Télécom en sait quelque chose. Mais c’est en Italie que les autorités anti-trust semblent les plus sévères.

Selon l’Autorité garante de la concurrence et du marché, Telecom Italia a commis “des violations très graves des règles de protection de la concurrence” et a été condamné à 152 millions d’euros d’amende. Le régulateur reproche à l’ancien monopole un abus de position dominante sur les marchés des télécommunications sur le réseau fixe utilisé par les entreprises. Par ailleurs, les attendus de la sentence ouvrent la possibilité de demandes de dommages et intérêts de la part des concurrents lésés comme Wind-Infostrada, Albacom et Fastweb. L’Autorité a également épinglé l’utilisation par l’opérateur, dans ses contrats, de clauses d’exclusivité empêchant à ses concurrents d’offrir leurs services. “Une stratégie unitaire et clairement définie au niveau central, visant à exclure les concurrents du marché”, explique l’Autorité dans ses conclusions. Telecom Italia a indiqué qu’il fera un recours devant le Tribunal administratif pour demander l’annulation de cette condamnation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur