Telecom Italia taille dans le vif

Cloud

L’opérateur historique italien compte également vendre pour 3 milliards d’euros d’actifs

La crise continue de faire des ravages chez certains opérateurs télécoms. Après BT qui a annoncé la suppression de 10.000 postes, c’est au tour de Telecom Italia de tailler dans le vif.

L’opérateur historique italien va supprimer 4.000 postes en Italie qui viendront s’ajouter aux 5.000 dans le monde déjà prévus pour l’horizon 2010. Un accord a été trouvé sur ce premier plan social en septembre avec les syndicats et ces suppressions d’emplois seront basées sur des départs volontaires étalés dans le temps jusqu’au 31 décembre 2010. Telecom Italia emploie environ 66.000 personnes en Italie.

Dans le même temps, le groupe annonce son intention de vendre jusqu’à 3 milliards d’euros d’actifs non stratégiques. L’objectif est de focaliser les activités en Italie et au Brésil. Lors d’une présentation à des analystes, Telecom Italia a indiqué qu’il envisageait de vendre notamment Telecom Italia Sparkle et des filiales à Cuba.

Grâce à ces mesures, le groupe entend réduire ses coûts de 2 milliards d’euros sur les trois prochaines années et diminuer significativement sa monstrueuse dette de 35 milliards d’euros, a-t-il précisé dans son communiqué.

Du côté des prévisions, l’opérateur indique désormais que, face à la détérioration économique, il n’attend plus, en 2009, que des revenus identiques à ceux de 2008, sans amélioration de la marge brute.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur