Télécoms en 2025 : les trois scénarios de l’Idate

OperateursRéseaux
Idate projection marché télécoms 2025

Quelles que soient les futurs tendances du marché, les opérateurs doivent se réinventer pour trouver leur place dans l’industrie bousculée par le numérique.

Comment les opérateurs peuvent-ils extraire de la valeur du paysage des télécommunications bouleversé par les technologies numériques afin d’assurer leurs développement et croissance ? C’est en substance le thème que se proposera d’aborder l’Idate en novembre prochain à l’occasion de son DigiWorld Summit 2013.

Pour l’Institut d’études spécialisé dans le secteur des télécoms, Internet et média, les opérateurs sont aujourd’hui confrontés à trois principaux défis : trouver des relais de croissance pour compenser le recul des services traditionnels, marché de la voix en premier lieu; investir dans les infrastructures fixes (fibre optique) et mobiles (4G) pour répondre à l’explosion du trafic; trouver leur place dans un environnement ouvert désormais concurrencé par de nouveaux acteurs, dont les services des compagnies Internet (OTT) et les terminaux.

Trafic et usages, une opportunité pour les opérateurs

A cela s’ajoutent, en Europe, une concurrence accrue qui fait plonger les prix des services, donc les marges des revenus, et un climat économique « particulièrement tendu ».

Un tableau sombre dont les opérateurs peuvent néanmoins tirer leur épingle du jeu. « Cette explosion des usages et des trafics liés, peut aussi constituer une opportunité pour les opérateurs, pour autant qu’ils parviennent à en exploiter la valeur, note Didier Pouillot, directeur de la Business Unit Stratégies Télécoms du cabinet montpelliérain. C’est tout le chantier qui s’ouvre aujourd’hui devant eux. » Et de dresser trois scénarii contrastés possibles d’évolution du marché de l’Europe des 5 à partir des tendances constatées ces dernières années.

Trois scénarios du plus sombre au plus optimiste

Le premier, Evolution, qu’on qualifiera de médian et de plus probable, base ses spéculations sur le recul ininterrompu en valeur depuis 2008 qui va se poursuivre à -4% en 2013 avant de renouer avec une faible croissance à partir de 2016. De fait, en 2015, le marché ne sera toujours pas revenu à son niveau de 2009-2010. Et n’affichera qu’une faible croissance annuelle de 0,8% en 2025 par rapport à 2013. Soit une relative stabilité du secteur sur la prochaine décennie.

Les deux autres scénarios encadrent le premier. Pot au noir, le plus pessimiste, considère la poursuite de la pression actuelle sur les marchés fixe et mobile avec l’impossibilité de compenser les revenus déclinant de la voix par ceux de la data. Résultat, une baisse annuelle quasi continue de 1,5% jusqu’en 2025 (soit 24% de baisse globale).

A l’inverse, Renaissance table sur une reprise du marché final avec la revalorisation des accès, la monétisation d’activités nouvelles, de services et de plates-formes. Ce qui pousserait la croissance de 2,9% par an jusqu’en 2025 (28% sur la décennie à venir).

Idate projection marché télécoms 2025

Consolidations inévitables

Dans tous les cas, les opérateurs doivent travailler à redonner de la valeur à l’accès de leurs réseaux, notamment en se positionnant comme intermédiaires privilégiés des fournisseurs de contenus et d’applications. Quant aux offres d’intégration verticale, elles resteront l’apanage de quelques acteurs puissants à portée internationale, selon l’Idate.

Par ailleurs, deux modèles pourraient émerger : Netco, centré sur la valorisation du réseau avec des activités de transport et ouvert aux accords avec les OTT et fournisseurs de terminaux; Servco où, au contraire, les opérateurs s’affranchissent du réseau pour se concentrer sur le marketing et la commercialisation de bouquets et venir concurrencer les OTT.

Enfin, selon l’Idate, il ne faudra pas négliger une probable consolidation du secteur, soit par fusion soit par partage des infrastructures, d’abord à l’échelle nationale puis transfrontalières dans un second temps. Par ailleurs, l’effondrement de la valeur des groupes européens attire les investissements d’acteurs extérieurs. Une recomposition qui a déjà commencée avec la récente annonce de la fusion entre Portugal Telecom et le brésilien Oi.

Idate projection structure des revenus télécom 2025


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur