Télécoms en Irlande : un peu d’Eir frais pour stimuler Iliad

OperateursRéseaux
iliad-free-eir-irlande-xavier-niel

A travers Iliad/Free et son holding NJJ, Xavier Niel veut s’emparer de l’opérateur télécoms historique irlandais Eir. Une première manœuvre dans ce sens est enclenchée.

Après avoir visé le sud de l’Europe avec son arrivée en Italie, Iliad/Free vise le nord. Le groupe télécoms de Xavier Niel débarque en Irlande en acquérant un bout de l’opérateur historique irlandais dénommé Eir. Des éléments étaient déjà sorti dans ce sens dans la presse (notamment le Sunday Times).

Plus précisément, cette opération se concrétise par une prise de participation minoritaire de 31,6% d’Iliad dans Eir dans le cadre d’un investissement de 320 millions d’euros. La transaction devrait être finalisée dans le courant du 1er semestre 2018.

Visiblement, ce n’est qu’un début pour monter en puissance dans le capital. Car Iliad pourra prendre le contrôle à terme d’Eir via l’exercice d’une option d’achat sur 80% de la participation détenue par NJJ (du nom du holding privé de Xavier Niel) à l’horizon 2024. Soit une part supplémentaire de 26,3% de l’opérateur irlandais (NJJ détenant une proportion de 32,9% du capital).

Les actionnaires existants – c’est-à-dire les fonds Anchorage Capital Group et Davidson Kempner Capital Management – conservent une participation de 35,5%.

Eir est une belle proie en Irlande avec deux millions de clients. L’opérateur historique a pris position dans le fixe et le mobile et dispose du plus grand réseau de fibre optique du pays. Il dispose d’un leadership dans le haut débit fixe (32% de part de marché) et dans le wholesale.

Mais il se retrouve position de challenger sur le mobile (part de marché de 18%). Au niveau local, les principaux concurrents d’Eir dans la mobilité sont Three (propriété du groupe Hutchison Whampoa basé à Hong-Kong), qui a acquis les activités mobiles de Telefonica Ireland en 2014 (marque O2), et le groupe télécoms britannique Vodafone.

Le chiffre d’affaires d’Eir (exercice clôturé au 30 juin 2017) s’élève à 1,3 milliard d’euros et l’Ebitda ajusté se situe à 520 millions d’euros. Eir est valorisé 3,5 milliards d’euros.

Richard Moat, CEO de l’opérateur, a annoncé qu’il quittera la société après la finalisation de l’opération. NJJ et Iliad devraient nommer une nouvelle équipe de direction, selon TelecomPaper.

(Crédit photo : Eir)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur