Télécoms mobiles par satellite: un appel d'offres européen

Réseaux

La Commission de Bruxelles a lancé ce 7 août un appel d’offres pour la fourniture d’ici à 2009 de services télécoms mobiles par satellite

L’Europe s’élargit et, avec cet élargissement, les besoins de couverture en télécommunications se font pressants. Bruxelles se devait de proposer une nouvelle infrastructure de services. L’appel d’offres annoncé il y a quelques mois a été officiellement introduit ce jeudi 7 août.

Il vise à sélectionner les entreprises qui peuvent apporter toute une palette de services, dont la liste n’est pas limitative: transmission de données à haut débit, télévision sur téléphone mobile, prestations médicales à distance, ou services de secours.

La bande de fréquences retenue est celle des 2 giga-hertz. Les opérateurs satellites peuvent concourir seuls ou en consortium, par exemple avec des opérateurs de télécoms fixes ou mobiles.

Selon le quotidien Les Echos, une douzaine de projets pourraient entrer en concurrence, dont celui d’Inmarsat, celui de télévision mobile d’Eutelsat-SES reposant sur la technologie d’Alcatel-Lucent – programme pour lequel un satellite sera être mis sur orbite en mars 2009. Autre exemple : le projet Nemo porté par EADS. Celui-ci vise à compléter les services existant de sécurité et de protection civile.

Date limite de remise des dossiers: 7 octobre 2008. Dans une première phase, deux projets seront sélectionnés et mis en compétition. Ils doivent s’engager à une couverture de 60 % du territoire et 50 % de la population de chaque pays.

Le lancement commercial est programmé pour 2011.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur