Telefonica, dans son expansion européenne, lorgne Télécom Italia

Régulations

D’après “le Figaro”, l’opérateur espagnol a l’intention de prendre
une participation dans le groupe italien

Le secteur des opérateurs européens bouillonne. Preuve s’il en est, Vodafone a récemment annoncé sa prise de contrôle de 67% de Hutchinson Essar, qui est tout de même le quatrième opérateur mobile en Inde.

Maintenant, c’est au tour de Telefonica de faire son “show” et de s’engager dans la bataille pour se faire une place dans le capital de Telecom Italia. Le groupe pourrait profiter du probable désengagement du géant italien Pirelli.

Selon le journal économique, les discussions ont commencé entre les deux géants.

Si les négociations aboutissent, Telefonica entrera dans le holding Olimpia et en détiendra 30% soit 5,45% de Telecom Italia.

Pour que cela puisse bien se terminer, le gouvernement italien va devoir donner son feu vert, et la participation d’un partenaire étranger semble possible dans la mesure ou, au final, Telefonica ne détienne pas la majorité du groupe et que ce dernier reste entre des “mains italiennes” comme le souhaite Tronchetti Porvera, le patron du mastodonte italien Pirelli, qui est l’actionnaire majoritaire de Telecom Italia.

Pirelli semble particulièrement sensible à l’intérêt que porte Telefonica pour Télécom Italia. Notamment parce que l’italien ne souhaite pas avoir à consolider l’énorme dette de l’opérateur italien qui s’élève à 39,5 milliards d’euros.

Enfin, il cherche aussi un tremplin pour se développer et par conséquence a un grand besoin de liquidités pour financer sa R&D.

De son côté, l’espagnol Telefonica, déjà bien présent en Amérique latine, poursuit son expansion européenne. Rappelons que l’opérateur a procédé au rachat du britannique O2 en 2005 pour la somme de 21,6 milliards d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur