Telefonica propose 3 mds d’euros pour prendre le contrôle de sa filiale brésilienne

Cloud

L’opérateur historique espagnol veut racheter la participation de Portugal
Telecom dans Vivo

Les grandes manoeuvres dans la téléphonie mobile se poursuivent. Cette fois, le terrain de jeu se déplace au Brésil où l’espagnol Telefonica entend renforcer ses positions. Comme tous ses concurrents, le groupe souhaite aujourd’hui se concentrer sur le potentiel juteux des marchés émergents.

Et Telefonica est prêt à mettre e paquet. Selon le Financial Times, il va proposer pas moins de 3 milliards d’euros à Portugal Telecom pour lui racheter sa participation dans l’opérateur mobile brésilien Vivo, filiale commune des deux groupes. En cas de succès, il sera ainsi majoritaire dans cet opérateur.

Cesar Alierta, président de Telefonica, précise dans une interview que son entreprise a demandé à Portugal Telecom de soumettre une réponse à son offre d’ici au mois d’août.

Selon le quotidien économique, Telefonica serait prêt à céder sa participation de 10% dans Portugal Telecom si l’accord devait se concrétiser.

Rappelons que Telefonica dispose d’argent frais : la vente de sa participation dans le producteur TV Endemol lui a rapporté 2,6 milliards d’euros.

Le groupe espagnol s’est également offert, avec des banques italiennes, le groupe italien d’assurances Generali et la holding de la famille Benetton; la holding Olimpia qui contrôle 18% de Telecom Italia.

Telefonica n’exclurait pas, par ailleurs, de devenir l’actionnaire majoritaire de l’opérateur historique italien.

Pour Cesar Alierta, les deux sociétés pourraient partager des infrastructures pour les activités de Vivo et la filiale brésilienne de Telecom Italia, TIM Brazil. Il note toutefois l’impossibilité de fusionner Vivo avec TIM Brazil en raison des réticences que pourraient manifester les autorités de régulation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur