Pour gérer vos consentements :

Télégrammes : L’ANSSI sur Twitter; Apple voleur de brevet; SAP unifie à tout va dans le Cloud; Dropbox champion de la synchronisation

L’Anssi gazouille. « 01000010 01101111 01101110 01101010 01101111 01110101 01110010 00100000 01010100 01110111 01101001 01110100 01110100 01100101 01110010 » est le premier tweet de l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information). Une façon toute numérique de dire « Bonjour Twitter ». Posté le 12 octobre et renvoyé 368 fois, le premier tweet a suscité quelques réponses de bienvenue dans le même format binaire. Ce premier message de ANSSI_FR a rapidement été suivi d’un deuxième plus lisible par un humain : « Bonjour à tous, l’Anssi est donc sur Twitter. #CyberDéfense #Anssi #SSI ». Depuis, silence radio à ce jour. Un silence qui n’en a pas moins séduit plus de 3100 followers en deux jours.

L’Apple A7 violeur de brevet. Un tribunal américain a jugé Apple coupable de viol de six brevets détenus par l’université du Wisconsin et portant sur une technologie exploitée au sein du processeur A7 de l’iPhone 5s et iPad Air. Le brevet concerné évoque « une table basée sur un circuit de spéculation des données pour du traitement informatique parallèle ». Autrement dit, une architecture de circuits pour mettre en œuvre la prédiction des données afin d’anticiper l’exécution des instructions. Dans sa plainte, l’université du Wisconsin dénonce le refus d’Apple d’étudier un accord de licence. La firme de Cupertino risque jusqu’à 862 millions de dollars d’amende.

SAP unifie BI, planning et prédictif sur le Cloud. SAP réunit ses offres Saas en matière de BI, de planning et d’analyse prédictive sous une bannière unique. Bâti sur la Hana Cloud Platform, l’environnement Cloud basé sur la base de données In-Memory maison, SAP Cloud for Analytics est en pratique la nouvelle version de Cloud for Planning, un outil Saas de planification annoncé l’année dernière. L’éditeur a enrichi cette offre de fonctionnalités de BI (reporting, dataviz…). Une première version de Cloud for Analytics sera disponible au quatrième trimestre. Les fonctions relatives au prédictif, à la gouvernance, à la gestion des risques et à la compliance (GRC) suivront dans un second temps. SAP explique que le choix d’une architecture multitenant permet de mettre la solution à portée de toutes les entreprises. Le premier éditeur européen précise qu’il continuera à investir dans ses solutions analytiques on-premise.

Dropbox 5 fois plus rapide. Dropbox annonce que, étude à l’appui, sa plate-forme de stockage en ligne synchronise les fichiers jusqu’à 5 fois plus vite en moyenne que les offres concurrentes. Principled Technologies, la société en question de mesure des performances, estime que la solution de son commanditaire offre des temps de synchronisation 9,7 fois plus rapide que ceux de Box, 4,7 fois plus que ceux de Microsoft OneDrive for Business et 2,3 fois plus que ceux de Google Drive. Onze modèles de tests (envoi de fichiers à des tailles différentes et plus ou moins morcelés) ont été effectués trois fois chacun. On peut retrouver l’ensemble des résultats dans ce PDF. Sans douter de la pertinence de la méthodologie et de l’indépendance du prestataire vis-à-vis de son client, la question est de savoir pourquoi Dropbox a attendu le 13 octobre pour mettre en avant un résultat plutôt valorisant disponible dans les faits depuis le 1er août ?

Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Recent Posts

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

4 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

7 heures ago

Salaires IT : à qui profite le dégel des rémunérations ?

La part des cadres de la fonction informatique qui bénéficient d'une hausse de rémunération retrouve…

8 heures ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

8 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

13 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

1 jour ago