Pour gérer vos consentements :

Télégrammes : Paiement vocal la Banque Postale; Elections contre haut débit; 100 millions de dollars pour Netskope

Parler pour payer. La Banque Postale vient d’introduire un nouveau système de double authentification pour confirmer des transactions en ligne. Et celle-ci s’appuie sur la voix. Concrètement, l’utilisateur d’une carte de paiement ne recevra plus de SMS avec un code à confirmer mais un appel téléphonique qui lui permettra de s’authentifier pour valider un paiement en ligne, en particulier. Cela nécessite l’installation de l’application Mes Paiements de l’établissement bancaire et avoir enregistré une première fois sa voix. Une fois le client authentifié, le service de « Talk to pay » génère un « cryptogramme à usage unique de la carte » et auto-remplit le formulaire de paiement (numéro de carte, date de fin de validité…). Un moyen d’authentification forte qui débarque avec un an de retard et qui sera facturé 10 euros à l’année.

Elections contre haut débit. Refuser d’organiser les prochaines élections législatives pour protester contre l’absence de haut débit. C’est l’initiative qu’a prise le maire de Bougey, Michel Billy, malgré les risques de sanctions financières et civique qu’il encoure. Ce village de Saône-et-Loire, qui compte 95 âmes, rencontre des difficultés de connectivité Internet avec des services plus proches du bas débit que de l’ADSL. Mais c’est en apprenant que la fibre allait prochainement arriver dans les communes voisines que l’élu local a pris l’initiative de ne pas organiser les prochaines élections les 11 et 18 juin prochain. « Est-ce qu’on veut abandonner Bougey ? », s’interroge Michel Billy devant la caméra de France3 Régions. Selon le plan France Très haut débit, la fibre doit couvrir environ 80% du territoire d’ici 2022.

Netskope lève 100 millions de dollars. Le spécialiste du CASB (Cloud Access Security Broker) vient de boucler un nouvel épisode de levée de fonds en récoltant 100 millions de dollars. Ce tour de table a été mené par des investisseurs historiques, Lightspeed Venture Partners et Accel Partners LP, ainsi que la participation de Social Capital et Iconiq Capital LLC. Deux nouveaux investisseurs entrent dans la boucle, Sapphire Ventures et Geodesic Capital. Au total, la start-up affiche 231,4 millions de dollars. Netskope propose une plateforme permettant aux responsables informatiques de savoir quels sont les services Cloud utilisés au sein de l’entreprise. Cette solution réduit le risque de shadow IT, souvent considéré comme une plaie par les DSI. Avec cette levée de fonds complémentaire, la société veut continuer à se développer en allant au-delà du Cloud et assurer une rentabilité.

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago