Télégrammes : Telefónica préconise la fibre plastique, Qwant récupère Xaphir, Barracuda s’empare de Sonian

CloudComposantsData & StockageFibreLogicielsOperateursPoste de travailRéseauxSécuritéStockage

Les télégrammes du soir commencent dès ce soir à se préparer pour la Coupe du monde de rugby en 2023.

De la fibre en plastique chez Telefónica. Comment profiter pleinement des centaines de mégabits qu’apportent la fibre optique au sein du foyer résidentiel alors que le réseau de celui-ci est souvent contraint à quelques dizaines de Mbit/s de par des câbles Ethernet vieillissant et un Wifi limité ? Telefónica a réfléchi à la question et y répond avec une fibre optique en plastique (POF pour plastic optical fiber). D’un format proche d’un câble électrique (2,2 mm de diamètre avec la gaine de protection), la POF peut se déployer dans n’importe quels fourreaux du domicile (gaines électriques…) sans risque d’interférences. Un simple coup de ciseau permet de la relier au boîtier optique équipé du chipset de conversion optique développé par la start-up espagnole KDPOF dont la technologie est devenue une norme IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) et l’ETSI (Institut Européen des Normes de Télécommunications). L’opérateur espagnol a mené des tests dans une trentaine de foyers. La POF a été raccordée à des amplificateurs Wifi. Sur ce point, Telefónica préconise également l’usage de la technologie 60 GHz préconisée par la WiGig (Wireless Gigabit Alliance) qui permet d’atteindre 4,6 Gbit/s de bande passante. De quoi pouvoir visionner simultanément une flopée de vidéoS 4K.

Qwant sauve les emplois de Xaphir. Le marché des moteurs de recherche se consolide… en France. Qwant a annoncé la reprise d’activité de Xilopix, société vosgienne créatrice du moteur Xaphir, qui avait déposé le bilan en octobre dernier. La reprise de la société a été validée par le tribunal de commerce d’Epinal le 10 novembre dernier. De fait, le concurrent français de Google soutenu par la Caisse des dépôts, sauvegarde l’emploi des salariés de Xilopix et maintiendra l’activité sur le site d’Epinal. Une trentaine de personnes étaient concernées. « Nous sommes heureux de sauvegarder l’emploi sur ce site et de permettre à une équipe qui a fait le pari risqué du B2C de le poursuivre au sein d’un groupe français capable de porter la vision d’un moteur de recherche européen, déclare Eric Léandri, président de Qwant. Nous développerons ensemble notre savoir-faire, au service de nos valeurs différenciantes de respect de la vie privée et de l’écosystème numérique. » Qwant ne précise pas s’il poursuivra le développement de Xaphir ou si les technologies issues de 8 ans de développement seront intégrées dans le moteur de recherche français. Parallèlement, Qwant a également annoncé un partenariat avec l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique). Pendant 4 ans, les deux organismes vont approfondir leurs travaux au sein d’un laboratoire commun consacré à l’intelligence de la recherche et la vie privée.

Barracuda renforce la sécurité de son archivage avec Sonian. Barracuda Networks a annoncé l’acquisition, à un prix non communiqué, de la société Sonian. Celle-ci est un fournisseur natif de Cloud public d’archivage et d’analyse d’emails dont les services visent à limiter les risques de pertes mais aussi à identifier en amont les menaces potentielles dans les communications de messagerie. C’est cette technologie sécuritaire qui intéresse notamment le fournisseur de solutions de sécurité des services Cloud. « La plate-forme Sonian va nous permettre de continuer d’accroître notre différence et notre leadership au fur et à mesure que nos clients migrent vers Office 365, indique BJ Jenkins, PDG de Barracuda. De plus, nous pensons qu’il y a une opportunité pour intégrer les fonctions d’analytics et d’intelligence artificielle de Sonian dans notre gamme de solutions de protection de données, ce qui combiné avec nos solutions de sécurité, va nous donner les moyens d’offrir sur le marché une solution encore plus complète. » Dans le même mouvement, Barracuda récupère les 32 000 clients de Sonian et ses 20 milliards d’objets stockés dans le Cloud.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur