Téléphones mobiles: l'année 2009 consacre l'émergence des smartphones

Réseaux

Difficile année pour Nokia, Motorola et Sony Ericsson tandis qu’Apple, RIM et Android profitent de l’engouement des consommateurs pour les smartphones.

Avec 1,211 milliards de terminaux vendus, le marché mondial des téléphones mobiles à affiché une année 2009 équivalente (voire en légère baisse de 0,9%) par rapport à 2008. La hausse de 8,3% (avec 340 millions d’unités) du quatrième trimestre aura à peine réussi à compenser une tendance à la baisse constatée tout au long de l’année.

Le cabinet d’étude concentre notamment ses remarques sur l’avancée des smartphones (ou webphone) qui, avec une hausse de 23,8% pour 172,4 millions de ventes (plus de 41% sur le seul 4e trimestre), constituent le nouveau levier de croissance pour les constructeurs. Les bons résultats de RIM (Research in Motion) et Apple en la matière le confirment : ils contrôlent respectivement 14,4% et 19,9% du marché des téléphones à applications web.

Du coup, les cinq premiers constructeurs du marché (dans l’ordre Nokia, Samsung, LG, Motorola et Sony Ericsson) cèdent des points face aux «nouveaux entrants». Leur part de marché passe de 79,7% en 2008 à 75,3% en 2009. Nokia garde la main avec 440,9 millions de terminaux vendus. Mais perd 2 points (avec 36,8% du marché aujourd’hui contre 38,8% un an plus tôt). Samsung et LG en profitent et gagnent du terrain : ils occupent respectivement 19,5% et 10,1% (contre 16,3 et 8,4% en 2008). En revanche, Motorola (4,8%) et Sony Ericsson (4,5%) accusent le coup (8,7 et 7,6% en 2008).

Sans surprise, Nokia conserve, avec Symbian, la tête des OS mobile avec près de la moitié (46,9% pour 80,9 millions de téléphones équipés) du marché. Il est suivi, de loin, par RIM (19,9% et 34,3 millions de BlackBerry). Mais les grands gagnants de cette année douloureuse sont bien Apple (14,4% et près de 25 millions d’l’iPhone vendus) et Google (6,8 millions d’Android et 6,5%) en hausse respective annuelle de 6,2% et 3,5%. Microsoft accuse le coup : son Windows Mobile ne séduit plus que 8,7% du marché contre près de 12% en 2008 (15 millions de terminaux en 2009 pour 16,5 millions en 2008).

Pour 2010, le Gartner reste optimiste. « Avec le recul des annonces lors du Mobile World Congress 2010, nous pouvons nous attendre 2010 à une une forte concentration autour des systèmes d’exploitation, des services et applications alors que le matériel prend du recul, estime Carolina Milanesi, directrice de recherche au Gartner, les ventes vont retrouver leur progression à deux chiffres mais la compétition va continuer de peser sur les constructeurs ». 2010, année de consolidation pour les fabricants de mobiles?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur