Téléphones portables : Nokia, Motorola? et les autres

Régulations

Selon Strategy Analytics, les deux géants de la téléphonie mobile ont accru leur part de marché au deuxième trimestre et contrôlent à eux deux 50 % du marché

La stratégie d’investissement sur les pays émergents paye pour les deux leaders du marché, Nokia et Motorola. Cette stratégie passe par une gamme étendue sur laquelle figurent des téléphones ‘

low cost‘ pour des offres d’entrée de gamme. Selon le cabinet Strategy Analytics, c’est la présence industrielle des deux fabricants sur tout le spectre des gammes de téléphones mobiles qui leur a permis de consolider leurs positions sur le marché. Un marché estimé pour le deuxième trimestre à 188 millions de portables, soit une progression de 18%. On est loin du taux de croissance de 40 % rencontré lors du passage de 2003 à 2004, mais ce chiffre reste rassurant. Nokia, Motorola, Samsung, LG, et Siemens – Le numéro un mondial, le finlandais Nokia, enregistre une progression de 1,1 point de sa part de marché, qui passe à 32,3%. – Le numéro deux mondial, l’américain Motorola, progresse légèrement plus rapidement que 1,3 point, pour une part de marché de 18%. Si l’on cumule ces deux chiffres, Nokia et Motorola dépassent les 50 % de parts de marché. Derrière, suivent le coréen Samsung, dont la part de marché recule de 14,2% à 13%, et LG dont la part de marché reste stable à 6,4%. Cause principale de ce repli selon le bureau d’études, le déficit en gamme sur les téléphones portables d’entrée de gamme des deux fabricants. Enfin, Siemens affiche une nouvelle fois une part de marché à la baisse, qui passe de 5,4% au premier trimestre à 4,5%. Et l’on se demande si le rachat de l’activité par le taiwanais BenQ arrangera vraiment les choses ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur