Téléphonie : le cloud à l’assaut de la pauvreté

CloudRégulations

Avec son service Cloud Phone, Movirtu permet aux personnes n’ayant pas de téléphone de disposer d’un numéro utilisable à partir d’un terminal tiers. Une solution dédiée aux pays en voie de développement.

Le Centre d’actualités de L’ONU met l’accent sur une nouvelle initiative, Cloud Phone, soutenue par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Elle permettra de mettre les téléphones mobiles à la portée d’un plus grand nombre de personnes.

Faciliter le prêt des téléphones

Dans les pays en voie de développement, les mobiles restent le mode de communication le plus courant. L’ONU rappelle toutefois que dans ces régions, beaucoup de gens n’ont tout simplement pas les moyens de se payer un téléphone portable (et l’abonnement qui va avec).

La solution est simple ; elle consiste aux personnes qui disposent d’un terminal mobile de le prêter à celles qui n’en possèdent pas. C’est ici que l’initiative soutenue par le PNUD entre en jeu. Un service en mode cloud, développé par le Britannique Movirtu, permet en effet de partager un téléphone entre plusieurs utilisateurs, chacun disposant de son propre numéro à partir duquel il sera possible d’envoyer et de recevoir des appels et des SMS. Un système de compensation est mis en place pour le propriétaire du téléphone.

50 millions de personnes couvertes à terme

Le projet est en cours de test à Madagascar. Il sera dans un premier temps mis à la disposition d’environ trois millions de personnes (dont 75 % de femmes, précise l’ONU). Début 2013, Movirtu devrait ouvrir plus largement ce service en Afrique et en Asie du Sud. 50 millions de personnes pourront alors profiter de cette offre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur