Téléphonie mobile 2G : près de 98% de la population couverte

Réseaux

Plus de 99% de la population dispose d’un accès au réseau téléphonique mobile, selon l’Arcep. Il reste 100.000 personnes laissées sur le bord de la route des ondes.

A partir des cartes de couverture fournies par les opérateurs mobiles, l’Arcep (l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a dressé le bilan de la couverture en téléphonie mobile de 2e génération (2G), celle qui permet de « passer un appel téléphonique et de le maintenir une minute, depuis un téléphone portable, à l’extérieur des bâtiments, en situation statique ». Bonne nouvelle, nous ne serons plus jamais seuls, ou presque ! 99,82% de la population française, en métropole et Outre-mer, est couverte par au moins un opérateur mobile. Il reste cependant encore 100.000 personnes situées dans les zones dites « blanches » qui n’ont toujours pas accès au réseau téléphonique mobile, soit 0,18% de la population.

Depuis 2003 et le lancement du programme national d’extension de couverture, qui s’achève en 2011, seuls 477« centre-bourgs» étaient toujours situés en zone blanche au 31 décembre 2008 contre plus de trois mille (3.313) 5 ans auparavant. Les zones non couvertes se concentraient principalement dans des zones difficiles d’accès ou très peu voire pas habitées dans la moitié Sud de la France (Alpes, Pyrénées, Massif Central, Corse). Sur les 96 départements métropolitains, 88 comptent moins de 1% de leur population en zone blanche, et 45 moins de 0,1%.

Les zones « grises » représentent 2% de la population en métropole

Parmi les zones blanches en passe de devenir grises sont considérés prioritaires les axes routiers. La couverture de ces axes doit être achevée à la fin de l’année 2009 pour Orange et SFR, et à la fin de l’année 2010 pour Bouygues Telecom.

Les zones « grises » (couvertes par un ou deux opérateurs) représentent en métropole environ 2% de la population soit, 1,1 million d’habitants. Dans les trois quarts des zones grises, la population (1,5%) dispose des services de deux opérateurs. Les 0,49% de population restant ne sont couverts que par un seul opérateur. Si toutes les zones urbaines sont couvertes Outre-mer, il existe néanmoins des zones grises plus importantes qu’en métropole.

Pour ce qui est des opérateurs, c’est Orange qui dispose de la c ouverture la plus étendue ; elle couvre 99,57% de la population et 95,9% de la surface du territoire. Les taux de couverture de SFR et de Bouygues Telecom sont, pour leur part, similaires en termes de population : ils couvrent environ 98,7% de la population.

L’Arcep souligne par ailleurs qu’un bilan sur la couverture en services de communications mobiles 3G sera publié par l’Arcep à l’automne 2009. Il prévoit aussi les perspectives de déploiement d’un réseau 3G partagé entre les différents opérateurs. Face au sujet sensible que représente les risques sanitaires (réels ou supposés) face à l’exposition des ondes électromagnétiques, l’Autorité rappelle qu’un comité opérationnel rendra ses conclusions en avril 2010 suite, notamment, au récent Grenelle des ondes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur