Téléphonie mobile : Virgin Mobile et Coriolis inaugurent le tout illimité grand public

Longtemps attendu, le « tout illimité » grand public fait ses premiers pas en France sur le marché de la téléphonie mobile. L’initiative ne vient pas de un mais de deux opérateurs de réseau mobile virtuel (MVNO) : Virgin Mobile et Coriolis Télécom. Le premier lancera, le 17 juin, 5 forfaits Paradyse, le second s’illustre avec Topissime dès aujourd’hui.

Evidemment, le tout illimité voix et données a un prix. Chez Virgin Mobile, il s’élève à 89,90 euros par mois sans engagement et 99,90 euros avec engagement 24 mois (rajouter 10 euros pour 12 mois). L’offre Paradyse, qui s’appuiera sur le réseau d’Orange comme jusqu’à présent, sera effective à partir du 17 juin pour une période de souscription limitée (elle) au 31 juillet 2009.

« L’illimité est vraiment illimité », insiste Geoffroy Roux de Bézieux, le président de Virgin Mobile, « sans contrainte de durée, d’horaires, d’âge ou d’engagement.«  La navigation Internet sera cependant limitée à 500 Mo de données échangée après quoi la bande passante de l’utilisateur sera abaissée au minimum vital. Une politique de gestion du réseau généralisée chez tous les opérateurs mobiles 3G, tout comme l’interdiction de la voix sur IP, des services P2P et du téléphone sans fil comme modem Internet mobile.

L’offre Paradyse casse le prix du marché. A titre de comparaison, le forfait Neo Pro 24/24 de Bouygues Télécom s’affiche à 178 euros (TTC). Sans forfait SMS. Certes, à 90 ou 100 euros mensuel (la différence s’expliquant par l’absence de subvention de terminal pour l’offre sans engagement), l’offre Paradyse Illimitée ne s’adresse pas à toutes les bourses (les TPE pourraient d’ailleurs y trouver leur compte malgré l’absence de support entreprise chez l’opérateur).

C’est pourquoi Virgin Mobile décline ses nouvelles offres avec des forfaits voix de 30 minutes à 4 heures, avec plus ou moins d’options (notamment un illimité vers 5 numéros et les forfaits bloqués), pour des tarifs compris entre 9,90 (11,90 avec engagement 24 mois) et 42,90 euros (47,90 avec engagement). Là encore, les solutions se veulent compétitives par rapport aux offres d’Orange, SFR et Bouygues Télécom.

Fort d’1,13 million de clients, Virgin Mobile poursuit sa conquête du marché. Alors que l’opérateur vise l’équilibre pour l’exercice 2011 (qui s’arrête en mars) et vise les 250 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 2009, « nous faisons le choix de continuer à investir car on pense que le potentiel du marché est important », justifie le dirigeant. Objectif : conquérir 2 millions de clients d’ici deux ans.

Une conquête qui passera par une offre de terminaux derniers cris. Le Samsung Galaxy Android sera ainsi proposé à la rentrée. A un prix encore non dévoilé. Quant à l’iPhone, Geoffroy Roux de Bézieux y réfléchit mais déclare ne pas avoir initié de discussions avec Apple en ce sens.

Enfin, si Virgin Mobile reste intéressé par la 4e licence mobile malgré le risque d’augmentation du ticket d’entrée, Geoffroy Roux de Bézieux ne croit pas à l’intérêt d’une offre quadriple play (téléphonie fixe et mobile, Internet et TV). « 

J’entends parler de convergence fixe-mobile depuis 15 ans, ça n’a jamais marché », justifie le dirigeant en rappelant que les résultats de l’offre Unik d’Orange n’était pas à la hauteur des attentes. Une analyse contraire à celle de Bouygues Télécom qui a récemment lancé son forfait Ideo.

Suite de l’article : l’ offre Topissime de Coriolis Télécom.

L’horizon n’est donc pas totalement dégagé pour Virgin Mobile. L’opérateur devra affronter son concurrent Coriolis Télécom qui, pour les 20 ans du groupe éponyme, a eu également la bonne idée de proposer une offre mobile tout illimité. Une concurrence d’autant plus redoutable que les tarifs proposés sont inférieurs à ceux de Virgin Mobile.

Le forfait Topissime sans engagement est proposé à69,80 euros par mois. L’offre avec engagement (et mobile subventionné) sur 24 mois s’élève à 79,80 euros, avec une réduction mensuelle de 10 euros la première année. Une offre de bienvenue de 120 euros, en quelque sorte. Autrement dit, l’offre la plus onéreuse reste, du côté de Coriolis, inférieure de plus de 10 euros à celle de son concurrent. Pour une prestation similaire (à savoir voix, SMS, Internet, e-mail illimités). Pour sa part, Coriolis s’appuie sur le réseau de SFR. Et son offre est lancée aujourd’hui, mercredi 10 juin (jusqu’au 31 juillet également).

Cette petite avance suffira-t-elle à Coriolis de prendre l’avantage sur Virgin Mobile? Si la filiale télécom de l’entreprise familiale fondée par Pierre Bontemps en 1989 propose son lot de terminaux mobiles, aucune stratégie n’est pour l’heure annoncée pour intégrer les nouvelles générations de smartphones comme l’iPhone ou les « Google Phone » Android.

Or, il semble bien que ce soit ces terminaux qui conduisent à l’usage intensif de l’Internet illimité. Mais l’offre illimitée portant essentiellement sur la voix, il n’est pas certain que cette différence joue beaucoup sur la décision finale de l’utilisateur qui pourrait donc se concentrer sur les tarifs. La guerre du tout illimité est déclarée.