Téléphonie sur Internet: France Télécom contre-attaque

Régulations

L’opérateur historique réagit aux offres de dégroupage total des FAI

Quelques jours après les annonces de Free et de Neuf Telecom, France Télécom passe à l’offensive. En jeu, le marché résidentiel de la téléphonie fixe. En effet, grâce au dégroupage total, les Français pourront s’affranchir de France Télécom pour leur abonnement en passant par un opérateur alternatif ou un FAI. L’opérateur historique se devait donc de réagir pour limiter une éventuelle hémorragie.

C’est aujourd’hui chose faite. France Télécom lance une gamme de services de communications illimitées sur le fixe et en voix sur IP. Le groupe contre-attaque ainsi sur deux tableaux: -la téléphonie fixe classique Dès le 15 juin, France Télécom lance une gamme de forfaits de communication voix accessible depuis le téléphone fixe (RTC) présent chez la très large majorité des Français. Ces forfaits permettent de téléphoner autant que l’on souhaite vers des numéros fixes en local et en national. 3 numéros: 9 euros (soir dès 18h00 et week-end) 12 euros (24 h/24 et 7j/7) 5 numéros 14 euros et 17 euros 10 numéros 17 euros et 20 euros 20 numéros 18 euros et 30 euros Tous numéros 20 euros et 33 euros -Voix sur IP A partir du 20 août, pour les clients Haut Débit de Wanadoo à 512 Kbit/s illimité et plus, France Télécom lance un service de Voix sur IP (VoIP) illimité proposé à 20 euros par mois avec une promotion à 10 euros pendant la première année, pour tous les appels locaux et nationaux vers le téléphone fixe. Accessible depuis un simple téléphone relié à la passerelle domestique (voir encadré), ce service attribue au client un numéro de téléphone en 087x et lui permet d’appeler comme d’être appelé. Les appels entre clients Wanadoo ne sont pas facturés. Dommage que ces communications via Internet ne soient pas comprises dans les forfaits ADSL. Il faudra donc payer deux abonnements: l’accès ADSL et la voix sur IP. A titre de comparaison, l’offre de Free inclut pour 29,90 euros par mois un accès haut débit (minimum de 2 Mb/s, maximum 5 Mb/s), des chaînes de télévision via l’ADSL et la téléphonie fixe (abonnement et communications). Par ailleurs, l’offre de France Télécom implique un changement de numéro de téléphone ce qui constitue un frein important pour les utilisateurs. La Passerelle domestique

Comme Free et sa Freebox, France Télécom lance un boîtier modem global baptisé la Passerelle domestique. Reliée à la prise de téléphone fixe, elle permet l’accès Haut Débit pour l’ensemble des services de communication de la maison : internet, TV sur ADSL, Visio, plusieurs lignes téléphoniques en voix sur IP, etc.

Equipée d’un modem ADSL et des normes de communication Ethernet, WiFi et Bluetooth en standard, elle permet d’interconnecter tous les équipements multimédias : téléphones, PC, téléviseur, caméra, console de jeux vidéo, téléalarme, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur