Télétravail : comment Stéphane Richard pilote Orange

Business
Orange

En première ligne dans un contexte où la solidité des réseaux est primordiale pour assurer la résistance à la pandémie de Covid-19, le patron d’Orange explique comment dirige le premier opérateur français en télétravail.

Diriger le premier opérateur français en télétravail, c’est la méthode de management inaugurée par Stéphane Richard depuis le 15 mars. Dans une chronique publiée par les Echos, le patron d’Orange dévoile quelques éléments qui constituent ses journées :  » c’est très intense, les réunions sont quotidiennes, il n’y a plus de week-end. »

crédit photo © Silicon.fr (CL)

On apprend ainsi qu’une cellule de crise a été constituée sous la conduite du directeur général Europe, Jean-Marc Vignolles. « Tous les soirs à 17 heures, le comité exécutif se réunit : on a des sujets RH, réseau, sécurité, cybersécurité, communication, relation clients… A l’échelle mondiale. » indique M Richard.

Concernant la solidité du réseau, il a décrit une situation  » sous contrôle » sans déplorer  » d’incidents majeurs » et se réjouit du report du lancement de la plateforme de streaming Disney + au 7 avril.

4000 ordinateurs pour le télétravail

Affirmant qu’il ne souhaite pas avoir recours aux mesures de chômage partiel mises en place par le gouvernement, M Richard précise avoir commandé 4000 ordinateurs pour assurer davantage de télétravail.  » Des vendeurs en boutique proposent par exemple de devenir téléconseillers depuis chez eux » détaille-t-il.

Actif sur Twitter, il relaie les messages des officiels et ceux qui évoquent les missions des salariés d’Orange mobilisés sur le terrain. 

 

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT