Télétravail : les DSI s’adaptent en ordre dispersé

DSIProjets

Entre travail à distance persistant pour les uns et retour au bureau pour les autres, l’année 2021 s’annonce critique pour les responsables IT.

Face à la perspective d’un doublement du taux mondial de télétravailleurs à temps plein cette année 2021, les directions des systèmes d’information (DSI) hésitent.

C’est ce que montrent les résultats d’une enquête* publiée par .Tech Domains. 79% des DSI et des responsables de la technologie (CTO) interrogés, tous basés aux États-Unis, considèrent que la pandémie a créé une « fracture numérique » entre collaborateurs.

49% des DSI concernés « préféreraient » même que les équipes travaillent à nouveau en présentiel à plein temps, une fois les collaborateurs vaccinés contre la Covid-19.

Ils sont presque aussi nombreux (47%) à déclarer s’être séparés d’un équipier travaillant à distance, au domicile ou dans un tiers lieu, en raison d’un déficit présumé de productivité.

Or, selon un autre sondage publié en juillet dernier (Lenovo), 6 collaborateurs sur 10 considèrent être davantage productifs lorsqu’ils travaillent à distance du bureau.

Qu’en est il en dans l’Hexagone ?

Productivité et monitoring

En France, d’après une autre enquête (GetApp), la majorité des organisations révisent à la hausse les budgets consacrés aux technologies de monitoring des effectifs.

En outre, 86% des télétravailleurs qui pensent ne pas être surveillés se déclarent « aussi ou plus productifs » à distance qu’au bureau. Ce taux atteint même 92% chez ceux qui savent faire l’objet d’un suivi de leur employeur par le biais d’un outil de monitoring.

*350 DSI et CTO de grandes et moyennes entreprises ont été interrogés en décembre 2020 pour le compte de .Tech Domains. Source: « .Tech Domains IT Leader Survey: What’s Ahead for IT Teams in 2021 ».

(crédit photo via pexels)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT