Télétravail : la Tech française cherche l’équilibre bénéfice-risque

Editeurs de logicielsMobilitéProjets

65% des éditeurs de logiciels et de services Internet interrogés pour Tech in France ont opté pour 3 jours au moins de télétravail par semaine.

Comment des entreprises technologiques en France abordent le travail à distance ?

106 responsables d’éditeurs de logiciels et de services Internet membres de Tech in France ont été interrogés en septembre 2020 sur leur approche du télétravail.

Voici 5 des principaux résultats de cette enquête :

1. « 3 à 4 jours » par semaine : 65% des organisations ont opté pour plus de 3 jours de télétravail hebdomadaire. Le reste (si reste il y a) s’effectuant en présentiel.

2. Adhésion des équipes : 86% des équipes sont « très favorables » au télétravail.

3. Pérennisation : 65% des entreprises envisagent « à terme » que plus de 75% des effectifs travaillent à distance du bureau, contre 14% avant la pandémie de Covid-19.

4. Charte : 63% ont défini une charte de télétravail. Et 53% disent recueillir « régulièrement » l’avis des collaborateurs sur le sujet.

5. Bénéfices : 99% des répondants citent le « bien-être au travail » (suppression des temps de transport, autonomie..), ainsi que les gains supposés de productivité et d’efficacité (pour 67% du panel) comme les principaux avantages perçus du télétravail.

Mais l’exercice n’est pas sans risques.

Difficultés d’encadrement

96% des répondants redoutent les difficultés d’intégration de nouveaux collaborateurs, l’isolement des télétravailleurs (86%), la démotivation et les problèmes d’encadrement d’effectifs dispersés (77%). En bref, la perte de contrôle.

Sans oublier les difficultés pour les salariés de trouver l’équilibre entre le travail effectué à distance, depuis le domicile le plus souvent, et la vie personnelle à assumer (71%).

Pour faire au mieux, Tech in France recommande aux organisations de : partager les bonnes pratiques au sein de l’écosystème, sensibiliser les équipes aux réalités du télétravail, former et accompagner l’utilisation éclairée d’outils de travail collaboratif.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT