Télévision Mobile Personnelle : pas de lancement avant 2010 et désintérêt des Français

Cloud

Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat au développement de l’Economie veut accélérer la cadence mais elle seule semble y croire…

Le mirage de la TMP s’éloigne encore un peu plus : la TV mobile multiplie les faux départs. Le lancement de ce service était initialement prévu pour les Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Finalement, la TMP n’est pas attendue avant la fin de cette année, voire en 2010. Le problème n’est pas technologique mais économique.

Alors que les 13 canaux ont été attribués en mai 2008, opérateurs et diffuseurs se divisent sur le modèle économique à adopter. Les chaînes de TV plaident en faveur d’un modèle économique reposant sur le gratuit et financé par la publicité. Les opérateurs mobiles, dont les investissements réseaux seront colossaux (50 millions d’euros au bas mot), exigent un modèle payant et le partage des investissements. Et rien ne bouge depuis des mois.

Face à ce blocage, Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat à l’Economie numérique, déclarait fin janvier : “Je vais très vite lancer une mission de médiation avec les acteurs en présence afin de trancher sur la question du modèle économique. Je souhaite qu’un consensus soit trouvé avant la fin mars.” Un médiateur a bien été nommé : le producteur TV Cyril Viguier et il aura un mois de plus pour apporter une réponse.

En attendant, dans les colonnes de La Tribune, Nathalie Kosciusko-Morizet confie ses craintes. “Il y a une vraie demande, mais un modèle reste à construire. C’est plutôt stimulant. Finalement, en matière de numérique, la vraie innovation se situe dans le modèle économique plus que dans la technologie. Nous avons nommé un chargé de mission, Cyril Viguier, pour relancer le projet. Ce n’est pas un médiateur : il n’y a pas de conflit, il n’y a pas de discussion, le projet est au point mort. Par le passé, les idées étaient très arrêtées sur le modèle économique, je crois que les choses se sont décantées. Il aura un rôle de facilitateur, il aura le temps d’écouter tout le monde et de voir comment les positions ont évolué d’ici au 30 avril. Nous ferons alors des propositions pour lancer le mouvement et construire ensemble un projet sur une chaîne de valeur”.

Et de poursuivre : “Le contexte économique n’est pas forcément adapté à un lancement immédiat à grande échelle. Mais, on peut imaginer un lancement sur un petit pied d’abord, pour tester une chaîne de valeur. Il faut aussi voir qu’il y aura des créations d’emploi et de compétitivité derrière ce projet. Certains disent que la TMP, ce sont des terminaux fabriqués par Samsung en Corée, mais la valeur se situe du côté des services”

Encore faut-il qu’il y ait une attente. Or, selon un sondage d’Aegis Media mené avec Europa Corp (de Luc Besson) relayé par Les Echos, seulement 34% des personnes interrogées se disent assez ou très intéressées par ce service. Au contraire, 66% des Français affirment être peu ou pas du tout intéressés par la TV Mobile hertzienne.

“Il y a une méconnaissance de cette technologie par le grand public car la vidéo sur mobile est assimilée à la télévision actuellement diffusée sur les réseaux 3G des opérateurs. Mais ce service-là est cher, de piètre qualité et finalement assez décevant”, explique au quotidien Antoine Levêque, directeur général de Marvellous (la filiale marketing mobile d’Aegis).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur