Teradata: Extreme Data Appliance, ou l’analyse sur 50 péta-octets…

Réseaux

Capable d’analyser en profondeur de très gros volumes de données, voici une unité qui affiche un prix très agressif, à 16.500 dollars

Etats-Unis, LV. – Internet mobile, numérisation, e-mails… l’explosion des volumes de données se confirme. Elle ne simplifie pas l’analyse de ces informations devenue essentielle pour comprendre les activités d’une entreprise : c’est la mission attribuée au ‘datawarehouse‘.

Si les entreprises ont conscience de la valeur que recèlent ces données, elles ne peuvent pas investir dans des solutions à 2.000 dollars par téra-octet permettant d’analyser ces énormes volumes.

Teradata répond à ces attentes avec sa nouvelle unité baptisée Extreme Data Appliance 1550, proposée à partir de 16.500 dollars.

« Attention néanmoins de comparer ce qui est comparable en termes de tarifs. Nos concurrents expriment généralement leurs prix en disque utilisé (un pour la production, l’autre pour la sauvegarde…). Sur ce type de tarif, notre solution revient plutôt à 5 000 dollars le téra-octet, en sachant que pour le même résultat, une solution sous Oracle nécessitera six disques tandis que nos solutions se contenteront de trois ! », nous explique Darryl Mc Donald, directeur marketing chez Teradata. Cet article se référera donc aux deux tarifs (communiqués par Teradata).

teradata_extremedataappliance_1.jpg

1024 nœuds sous Suse Linux en MMP

Avec la base de données Teradata (et ses utilitaires) sous Suse Linux 10, l’Extreme Data Appliance 1550 s’adresse à de petits groupes d’utilisateurs effectuant des analyses sur de très gros volumes de données, avec des sources de données variées comme celles issues des clics de sites Web, des mouvements de produits étiquetés en RFID, de l’utilisation de réseaux télécoms…

La solution, architecturée autour de nœuds à base de processeurs Xeon quadricœurs peut recevoir jusqu’à 8 nœuds par cabinet. L’architecture massivement parallèle (MPP) Bynet de l’éditeur/constructeur permet de pousser jusqu’à 1024 nœuds, pour plus de 50 péta-octets de données. Ce qui devrait laisser le temps de voir venir…

Le stockage, encore et toujours à la clé

Chaque nœud utiliser une configuration fixe de 124 disques commerciaux de 1 téraoctet. La grille de disque comprend aussi 4 disques ‘hot-spare‘. Le stockage par nœud de 34 téra-octets de données utiles non compressées, passe à 50 To avec une compression usuelle de 40 %.

Bien entendu, l’ensemble fonctionne en mode RAID 1 (disk mirroring). L’appliance peut donc gérer jusqu’à 1 péta-octet de données avec seulement 20 nœuds. L’Extreme Data Appliance 1550 utilise une version optimisée de Teradata Storage recourant à des disques de grande capacité standards et aux technologies de systèmes de disques à haute performance les plus répandues.

Un trou dans l’éventail ?

Teradata proposait jusqu’ici 4 solutions dans sa famille de plates-formes dédiées au ‘dawarehouse‘ :

– la Teradata Software Edition Only propose la version 12 du logiciel maison pour installation sur des architectures Intel SMP. À partir de 15 000 dollars par disque utilisé, ou 40 000 dollars par “espace utilisateur”;

– avec un unique nœud Teradata et sa grille de stockage (jusqu’à 20 téraoctets), la Data Mart Appliance 551 cible plutôt les datamarts départementaux et les environnements de développement. À partir de 20 000 dollars le téraoctet par disque utilisé, ou de 67 000 dollars par téraoctet;

– la Teradata Datawarehouse Appliance 2550 représente l’entrée de gamme en matière de datawarehouse d’entreprise (jusqu’à 512 téraoctets) ou une solution de datamart départemental. À partir de 35 000 dollars le téraoctet par disque utilisé, ou de 99 000 dollars par téraoctet. Le segment de Netezza et Oracle…

– l’Active Enterprise Data Warehouse 5550, évolutif de 1 à 1024 nœuds Teradata gère jusqu’à 157 péta-octets de données avec des traitements complexes. Il vise les ‘datawarehouses‘ stratégique et opérationnels d’entreprise. À partir de 65.000 dollars le téra-octet par disque utilisé, ou de 200 000 dollars par téraoctet. Une version allégée, le 5500E est proposée avec une plate-forme limitée à deux nœuds Téradata.

Pour Teradata, cette Extreme Data Appliance 1550 se place en troisième position, comme le montre le schéma ci-dessous.

teradata_extremedataappliance_2.jpg


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur