Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Teradata Universe 2013 : Unified Data Architecture

En direct de Copenhague : Teradata a redéfini sa stratégie et intégré la brique Hadoop dans son offre.

Cette évolution est considérée comme majeure, car elle permet au fabricant d’apporter sa réponse à la vague du Big Data (lire « Teradata Universe 2013 : l’opportunité Big Data »). Même si de l’avis même des managers de Teradata que nous avons rencontrés, « nous faisons du Big Data depuis toujours ! ».

Unified Data Architecture

La concrétisation de cette stratégie se nomme Unified Data Architecture. Teradata y construit une architecture composée tout d’abord de ses solutions. Teradata pour l’entrepôt de données (datawarehouse) et les outils de BI (Business Intelligence) qui lui sont associés. Aster, acquis en 2011, pour l’analytique Big Data.

Il lui manque la brique Hadoop : elle est apportée par Hortonworks. Comme le souligne Jean-Marc Bonnet, responsable en France du Lab Teradata, « nous faisons le choix de la transparence en retenant la solution open source Apache ». Exit donc les Hadoop ‘transformés’ en produits propriétaires Cloudera et MapR, même si le constructeur disposera des connecteurs pour communiquer avec ces derniers.

« Nous supportons tous les catalogues d’intégration de Hortonworks afin de standardiser les objets Big Data, tandis que toutes les analytiques s’exécutent en parallèle », nous a indiqué Scott Gnau, président de Teradata Labs.

Communiquer avec SQL-H

Pour rapprocher ses utilisateurs des fonctionnalités d’interrogation de la base Hadoop, Teradata a développé une application spécifique qui permet d’accéder à la demande et en temps réel aux données.

Comme son nom l’indique, SQL-H offre à Hadoop un système de requêtage proche du langage SQL. Les données migrent ensuite dans Taradata pour passer à la moulinette analytique. SQL-H sert également de gateway sécurisée pour accéder aux données Big Data.

« Avec SQL-H, nous offrons l’accès à la volée aux données contenues dans des clusters Hadoop plus détaillés et plus opérationnels, accessibles plus facilement et avec plus de sécurité, commente Scott Gnau. L’accès au Big Data est en mode self-service et les mouvements de données sont bidirectionnels. »

Teradata Smart Loader for Hadoop

Second produit annoncé pour l’Unified Data Architecture, Smart Loader for Hadoop est un outil d’accès à la donnée Big Data en self-service, pour feuilleter et déplacer les données entre l’entrepôt Teradata et Hadoop, selon un mode ‘point-and-click’.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Recent Posts

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

4 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

7 heures ago

Salaires IT : à qui profite le dégel des rémunérations ?

La part des cadres de la fonction informatique qui bénéficient d'une hausse de rémunération retrouve…

8 heures ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

8 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

13 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

1 jour ago