Terra-Lycos : profits en Europe, boulets aux US

Cloud

Ce n’est pas dans ses activités américaines que l’opérateur Internet espagnol Terra-Lycos a puisé ses nouveaux revenus, mais bien dans l’augmentation de 62% de ses abonnés à des services payants, en Europe

Que Lycos.com soit à vendre ne signifie pas que l’opérateur Internet espagnol Terra-Lycos va mal. C’est plutôt qu’il souhaite se débarrasser des activités du groupe aux Etats-Unis qui lui ont coûté cher, sans plus rien lui rapporter (

lire notre article). A 134 millions d’euros, le chiffre d’affaires de Terra-Lycos a progressé de 17% au premier trimestre 2004. Une progression qui procède de la forte augmentation des abonnements aux services payants. Sur les 5,3 millions d’abonnés payants, 726.000 proviennent de l’Internet haut débit (+73%), tandis que les abonnés aux services portails et communications progressent de 95%, et approchent les 3,5 millions. Côté revenus, l’accès aux comptes professionnels représente 42% des ressources, la publicité et l’e-commerce 25%, les services à valeur ajoutée (communication, portails et contenu) 22%, et les activités ‘corporate’ et autres 10%. Il reste un point noir, comme pour toutes les sociétés qui ont su profiter de la bulle Internet: l’endettement du groupe. Il s’élève à 40 millions d’euros, qui se réduit, mais reste encore un fardeau.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur