Test du LG Optimus 4X HD : le plus abordable des smartphones quadricœurs

Poste de travailSmartphones
LG face

Prise en main du LG Optimus 4X HD, l’un des smartphone quadricœur haut de gamme du moment.

LG Electronics commercialise depuis juillet en France son Optimus 4X HD (modèle P880). Successeur du 2X, il s’agit d’un smartphone qui, avec son processeur 4+1 cœurs Nvidia Tegra 3 cadencé à 1,5 GHz, ses 16 Go de mémoire interne extensibles à 64 Go via son port microSD et un large écran 4,7 pouces True HD (1280 x 720 points) en technologie IPS sous Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) vient jouer dans la catégorie des Samsung Galaxy S3 et HTC One X.

Le constructeur nous a donné l’occasion de prendre en main ce smartphone de haut de gamme, dont nous avons apprécié la finesse (moins de 9 mm d’épaisseur), ses coins relativement carrés et sa coque dorsale dans un plastique souple qui donne l’illusion du cuir.

Un liseré grippé légèrement incurvé entre l’écran et la coque (sauf au niveau du bouton de volume) assure l’accroche de la prise en main du combiné à la taille conséquente (13,2 x 6,8 cm). Celle-ci devient d’ailleurs limite dans une poche de jean.

Attention aux risques de contorsions lorsque l’on monte des marches deux par deux. Mais c’est le prix à payer pour profiter du confort d’un large écran dont la luminosité nous a satisfait la plupart du temps à l’exception du plein soleil (où il faut alors pousser l’intensité à son maximum). La qualité d’affichage est au rendez-vous, même si elle n’a rien de révolutionnaire.

Un boîtier ergonomique

Bon point également pour l’emplacement en haut à droite du bouton d’allumage, très ergonomique quand on attrape le smartphone de la main gauche. La prise micro USB au centre de la base nous a en revanche semblé un peu lâche. Plus d’une fois, le câble du chargeur (ou du cordon de liaison avec le PC) s’est déconnecté sans nécessairement se détacher en manipulant le combiné. Rien de rédhibitoire cependant. Voilà pour la forme.

Sur le fond, ou plutôt l’applicatif, le 4X HD a parfaitement répondu à tous nos usages et nous n’avons pas réussi à le prendre en défaut. Le 4X s’est montré parfaitement réactif malgré la dizaine d’applications régulièrement ouvertes en permanence, y compris sous Angry Birds sur lequel nous n’avons noté aucun ralentissement ni en Google Maps 3D (dans ce cadre, l’accroche GPS est également très satisfaisante).

En revanche, malgré ses 2150 mAh, la batterie se montre un peu juste à notre goût. En utilisation très modérée (quelques coups de fil et SMS, un peu de navigation et applications web, trois minutes de vidéo, etc.) le téléphone ne tient pas 24 heures, y compris avec les périodes nocturnes entièrement en veille.

Le constructeur ne s’en cache pas et annonce 652 minutes en usage 3G (moins de 11 heures, donc). En usage intensif, le terminal ne tiendra pas une journée complète. C’est visiblement le prix à payer pour profiter du quadricœur. Il sera intéressant de voir ce que Qualcomm offrira de son côté avec son Snapdragon S4 Pro.

Une surcouche discrète

Proposé sous Android 4.0 (une mise à jour parfaitement appliquée a d’ailleurs eu lieu lors de notre test), l’Optimus 4X HD est livré avec une surcouche maison. Rien d’encombrant, même si l’on est en droit de ne pas apprécier le style des écrans ou les animations 3D, désactivables. Celle-ci se constate surtout dans les applications. À commencer par un système de reconnaissance faciale qui fonctionne bien selon nos quelques essais, mais dont nous ne sommes pas particulièrement friands pour désactiver le terminal.

On profitera également de fonctions étendues à travers l’appareil photo. Dont la possibilité de prendre jusqu’à 7 clichés à la suite et ne conserver que le meilleur. Mais il faut cocher manuellement les photos à supprimer. Un peu lourd. Le mode panorama se limite à deux clichés seulement et nous n’avons pas constaté de différence flagrante de qualité entre le mode normal et le mode HDR.

Néanmoins, la qualité globale des prises de vue en 1920 x 1080 points est plus que satisfaisante. Dommage qu’il soit impossible de désactiver le son (parmi les 5 proposés) du déclencheur. Pour la discrétion, on repassera.

La suite en page deux…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur