Texas Instruments bondit mais déçoit

Cloud

Le premier fabricant mondial de puces pour téléphones mobiles a enregistré au quatrième trimestre une progression de 14 % de son chiffre d’affaires et 34 % de son bénéfice net, mais ces chiffres restent inférieurs au consensus

Les puces pour téléphones mobiles et téléviseurs de dernière génération continuent de profiter au fondeur de Dallas, Texas Instruments.

Le chiffre d’affaires du groupe a progressé de 14 % à 3,59 milliards de dollars. Les ventes de la division semi-conducteurs ont progressé de 15 % à 3,23 milliards, marquant un recul saisonnier sur le calcul. La marge brute du groupe reste cependant confortable à 48,3 %. Le bénéfice net de Texas Instruments au quatrième trimestre 2005 enregistre une progression de 34 % à 655 millions de dollars, ou 40 cents par action. La position de TI n’est pourtant pas aussi confortable que ses résultats le laissent croire. En effet, chiffre d’affaires et bénéfice net sont inférieurs aux consensus du marché, qui était de 3,75 milliards de dollars et 42 cents. Après la déconvenue d’Intel, qui a entraîné une chute spectaculaire titre de plus de 10 %, les investisseurs pourraient se retourner contre Texas Instruments, qui pourtant comme son confrère n’a pas démérité. Le conseil d’administration du groupe a pris la dimension de ce risque et a annoncé en même temps que ce résultat qui autorisait le rachat d’actions du groupe pour 5 milliards de dollars. Il n’est pas certain que ce geste suffise à limiter la réaction des investisseurs, d’autant que les prévisions du groupe pour le trimestre en cours risquent encore une fois de les mécontenter, avec une prévision de chiffre d’affaires dans une fourchette de 3,11 à 3,38 milliards de dollars, et un bénéfice par action de 29 à 33 cents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur