Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Thales et Google Cloud poussent leur « cloud de confiance »

Après Orange et Capgemini avec Microsoft, Thales et Google Cloud s’entendent. Les deux groupes annoncent vouloir créer une société chargée de développer une offre répondant aux critères du label « cloud de confiance », en conformité avec la stratégie nationale française.

Il s’agit de « proposer les solutions les plus innovantes et les plus sécurisées aux entreprises et aux institutions publiques françaises », soumises à des exigences spécifiques en matière de confidentialité et de sécurité, déclare Thomas Kurian, CEO de Google Cloud.

Les services fournis devront respecter les exigences de sécurité associées au visa SecNumCloud de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

Horizon 2023

L’offre commune regroupera des technologies et services hyperscale de chacun des partenaires. Google Cloud apportera « élasticité, agilité, réversibilité et ouverture technologique ». Thales assurera la gestion des clés de chiffrement, des accès et des identités et la supervision cyber par le biais d’un centre opérationnel de cybersécurité (CSOC).

En outre, les services cloud proposés s’appuieront sur une infrastructure dédiée, gérée et opérée par leur coentreprise à venir, une société de droit français, détenue majoritairement par Thales. Hébergée en France, protégée des lois extra-territoriales américaines, l’offre sera séparée des centres de données internationaux de Google Cloud, selon ses promoteurs.

Le support client sera du ressort d’équipes locales. Aussi, trois datacenters dédiés sont prévus dans la région Île-de-France, à partir du 2e trimestre 2022, a précisé Marc Darmon, DGA, systèmes d’information et de communication sécurisés chez Thales. La coentreprise sera ensuite immatriculée et l’offre rendue pleinement opérationnelle à horizon 2023.

Bercy satisfait

Dans la foulée de l’annonce du projet, les ministres Bruno Lemaire (Economie) et Cédric O (Transition numérique) ont salué « un nouveau partenariat majeur pour la France ».

Le Cigref, réseau de grandes entreprises et administrations françaises, dit lui aussi accueillir « favorablement » le projet de coentreprise présenté par Thales et Google Cloud.

D’autres sont plus mitigés. C’est notamment le cas de David Chassan, directeur stratégie de 3DS Outscale. « Le cloud de confiance existe déjà avec les acteurs technologiques qualifiés SecNumCloud par l’ANSSI comme 3DS Outscale, Oodrive ou OVHcloud. En effet, les institutions publiques et les entreprises ayant des activités stratégiques peuvent, et nombreuses s’y engagent déjà, faire des choix éclairés vers des acteurs français et européens dont la technologie est reconnue, qualifiée et certifiée », déclare-t-il.

L’ANSSI, ne dit pas le contraire, mais elle accueille « avec enthousiasme » le projet de Thales et Google Cloud. Pour Guillaume Poupard, DG de l’ANSSI, « tout l’enjeu est de disposer de l’éventail le plus vaste possible de solutions conformes au référentiel SecNumCloud. »

(crédit photo @thalesgroup)

Recent Posts

NegaOctet se concrétise : quels seront ses premiers usages ?

Le projet « green IT » NegaOctet a officiellement produit ses premiers livrables exploitables. Que…

11 heures ago

Nobelium : un parfum de SolarWinds en France

L'ANSSI attire l'attention sur des campagnes de phishing sévissant en France. Elle les attribue à…

12 heures ago

Hyperconvergence logicielle : la question du rapport qualité-prix

Les offres d'hyperconvergence logicielle dont le Magic Quadrant distingue l'exhaustivité n'apparaissent pas forcément comme les…

13 heures ago

Cinov Numérique : Emmanuelle Roux succède à Alain Assouline

Elue présidente de Cinov Numérique, Emmanuelle Roux affirme le rôle clé des PME de l'IT…

13 heures ago

AWS : une stratégie mainframe qui passe par Micro Focus

AWS lance, en phase expérimentale, un kit de migration mainframe-cloud qui repose sur des outils…

1 jour ago

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

4 jours ago