Thales : le spécialiste de la cybersécurité piraté

Sécurité

Le Canard Enchaîné révèle que le groupe de défense, qui aligne une division cybersécurité, a été victime d’une attaque informatique sévère en début d’année.

On a beau être un spécialiste des « systèmes d’information critiques et de la cybersécurité », on n’en est pas moins exposé aux attaques informatiques. Selon Le Canard Enchainé, qui s’appuie sur un mail interne du RSSI, Thales a été victime d’une attaque sévère contre ses systèmes. L’infection, détectée à la mi-février 2015 et démarrée au début du même mois, s’est propagée du SI américain de l’entreprise à d’autres segments du réseau du groupe, au Canada, en Australie, au Royaume-Uni et en France. « Cette attaque-là a été plus forte que toutes les autres. Cela a tapé très dur », a expliqué un porte-parole de l’entreprise à l’hebdomadaire satirique.

L’article ne précise pas si cette attaque a permis aux assaillants d’exfiltrer des informations confidentielles. Sollicité par Reuters, Thales explique ne pas commenter « de façon spécifique » une tentative d’intrusion en particulier.

1 500 spécialistes en interne

Le Canard révèle toutefois que le nouveau RSSI de Thales, Olivier Daloy (un transfuge de LVMH), semble accorder une confiance toute limitée à la messagerie interne. Dans un mail que l’hebdomadaire s’est procuré, le RSSI explique ne pas pouvoir détailler la réponse du groupe à l’attaque « pour des raisons de sécurité ».

Thales Systèmes d’Information critiques et Cybersécurité fait partie des principaux prestataires de cybersécurité français. Forte de 1 500 consultants spécialisés dans le monde, cette division du groupe Thales vient de se renforcer avec la reprise des services de cybersécurité et de sécurité des communications d’Alcatel-Lucent. Soit une centaine de personnes supplémentaires et une palette de services qui complète le porte-feuille existant (conseil, sécurité managée, sécurité du Cloud, cryptographie, gestion de l’information classifiée). Thales a récemment remporté le contrat de sécurisation du RIE, le réseau interministériel de l’Etat, dont il assure l’infogérance et la supervision 24/7.

A lire aussi :

Thales met la main sur les services de cybersécurité d’Alcatel-Lucent
Orange, Capgemini, Atos… : les 7 mercenaires français de la cybersécurité

Crédit photo © GlebStock – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur