The Phone House lance son ordinateur ultra portable

Cloud

La firme britannique, en proposant son propre ordinateur, se diversifie et braconne sur des terres jusque là réservées à des acteurs comme Asus

Un virage stratégique“. C’est en ces termes que la filiale française du britannique The Phone House (TPH) a présenté lors d’une conférence de presse, son tout dernier produit : un ordinateur ultra portable maison.

Fabriqué en partenariat avec l’espagnol Airis, le PC avait pour objectif de répondre à plusieurs critères. Le cahier des charges auquel la firme devait se conformer fixait des limites bien précises selon TPH : répondre aux besoins des utilisateurs, sans dépasser un certain plafond tarifaire. En clair, “peser moins d’un kilo et coûter moins de 860 euros“.

L’Airis 740 semble y répondre. Pour l’occasion, TPH a, non sans une certaine fierté, quelque peu théâtralisé la présentation de son portable. L’objet loin d’être laid, affiche des caractéristiques techniques plus que correctes. Un processeur cadencé à 1Ghz, 1 Go de mémoire vive auxquels s’ajoute un disque dur classique de 40 Go. Côté connectique, se trouvent deux ports USB ainsi qu’un port Ethernet. Les connexions Wi-Fi et 3G devraient garantir une mobilité plus qu’adaptée aux besoins des utilisateurs. Avec son autonomie de 4h30, “Wi-Fi à fond, Internet et écran éclairé“, l’Airis devrait tenir le choc.

airis740.jpg

>>>> l’Airis 740 (Source : 01Net)

L’écran de 7 pouces pourrait constituer un point faible, à l’heure où la concurrence (Asus entre autre) s’apprête à lancer des modèles 9 pouces. “Pour la rentrée, un modèle 9 pouces devrait également être disponible“, assure TPH, voulant ainsi faire preuve de sa réactivité.

Pour les logiciels, les concepteurs ont penché pour un OS Windows XP, s’assurant ainsi une utilisation par le plus grand nombre. La suite Open Office, gratuite, sera également incluse.

Malgré ses assauts d’amabilité avec la concurrence, TPH affiche un objectif très clair : briser les reins à l’adversaire ou au moins, lui montrer de quel bois il se chauffe.

Les tarifs appliqués se veulent pour le moins agressifs. Pour les premiers modèles disponibles dès le mois de mai, différentes gammes de prix existent. Il faut compter 349 euros pour un Airis 740 nu, 149 euros pour un modèle équipé d’une clé 3G Bouygues Telecom (plus environ 29 euros d’abonnement Internet mobile limité à 200 Mo/mois) et enfin 249 euros pour un portable accompagné d’une connexion Internet fournie par Neuf Cegetel. Par la suite, les prix devraient connaître une baisse significative.

“Normalement dès juin, nous devrions pouvoir fournir un prix inférieur à 100 euros”,souligneTPH qui aurait convaincu deux opérateurs, “un dernier reste à convaincre“, selon la firme britannique.

Côté service TPG garantit la mise en place d’une hotline spécifique. De plus, différents « outils » à disposition des vendeurs dans chaque magasin devraient permettre aux vendeurs de régler les soucis techniques des utilisateurs.

Avec l’Airis 740, TPH franchit une étape. Il reste à voir si les clients sont prêts à suivre. En Espagne, où le modèle à été lancé début avril, 55.000 commandes ont déjà été effectuées.

Par ailleurs, on peut se demander si cette offensive de The Phone House ne viendra pas contrecarrer les objectifs de SFR dont l’Eee PC est également vendu par le distributeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur